Graviton
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Origine, raisons, hasard
Par le passé, les théoriciens des cordes ont affirmé que ces dimensions supplémentaires étaient trop petites pour être observées. Toutefois des progrès récents révèlent que certaines et peut-être même toutes ces dimensions supplémentaires peuvent être de taille infinie. Elles nous sont cachées non pas parce qu'elles sont petites, mais parce que les particules qui composent nos corps sont "coincées" dans l'espace usuel à trois dimensions. La seule particule qui échappe à ce confinement est celle qui transmet la force de gravitation, le graviton.
 

Comprendre simplement  Up Page
Le goutte à goutte
Notre Univers pourrait ne pas être étanche à la gravitation. En fuyant "goutte à goutte", les particules de gravitation vont, peut-être, explorer un espace de dimension supérieure. Le fuite ne peut être décelée qu'aux échelles cosmologiques.
 
Boucle ouverte et boucle fermée
Dans la théorie des cordes, les gravitons sont représentés, à l'instar de toutes les autres particules, sous la forme de minuscules cordes vibrantes. Cependant, alors que les électrons, les protons et les photons, par exemple, sont des cordes ouvertes, telles celles d'un violon, le graviton est une corde fermée, une boucle comparable à un élastique. Joseph Polchinski, de l'Institut de Santa Barbara, a montré que les extrémités des cordes ouvertes sont nécessairement fixées à une brane.
Si vous essayez d'arracher une corde ouverte à sa brane, elle s'allongerait telle une corde élastique. A l'inverse, les cordes fermées, tels les gravitons, ne peuvent être piégées et sont libres d'explorer les dix dimensions de l'espace.

Domaines de présence  Up Page
Monde présent
Les gravitons ne jouissent pas d'une liberté totale, sinon, les lois classiques de la gravitation s'effondreraient. Selon Lisa Randall, de l'Université de Harvard, et Raman Sundrum, de l'Université Johns Hopkins, les gravitons seraient entravés parce que les dimensions supplémentaires, au contraire de celles qui nous sont familières, sont fortement courbées, créant ainsi une vallée profondément encaissée dont les gravitons ne s'échappent que rarement.

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Seconde variété
En 2002, Thibault Damour et Antonios Papazoglou, de l'Institut des hautes études scientifiques, à Bures-sur-Yvette, et Ian Kogan, de l'Université d'Oxford, ont proposé l'existence d'ue seconde variété de gravitons, une variété qui, à l'inverse des gravitons normaux, a une faible masse. De tels gravitons sont instables et se désintègrent progressivement, créant des effets similaires à notre fuite de gravité: les gravitons qui voyagent sur de grandes distances disparaissent, la gravité est affaiblie et l'expansion s'en trouve accélérée.
Sean Caroll, Vikram Duvvuri et Michael Turner, de l'Université de Chicago, ainsi que Mark Troden, de l'Université de Syracuze, ont modifié les lois d'Einstein en trois dimensions en introduisant des petits termes inversement proportionnels à la courbure de l'espace-temps. De tels termes seraient négligeables dans l'Univers primordial, mais accéléreraient l'expansion plus tard dans l'histoire cosmique.

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Pour la Science octobre / décembre 2004 L'histoire de l'Univers n45
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Précession de la Lune
Andrei Gruzinov, Matias Zaldarriaga et Georgi Dvalli, du département de physique de l'Université de New-York, ont calculé que la fuite des gravitons entraînerait une lente précession de l'orbite de la Lune. A chaque fois que la Lune bouclerait une orbite, son point le plus proche de la Terre serait décalé d'un demi-millimètre ! Un tel mouvement est presque suffisant pour être décelable par les expériences de télémétrie lunaire qui surveillent l'orbite de la Lune en faisant rebondir un faisceau laser sur les miroirs laissés à sa surface par les astronautes des missions Apollo. Les expériences actuelles atteignent une précision de l'ordre du centimètre.
Eric Adelberger et ses collègues de l'Université de Washington proposent d'utiliser un laser plus puissant pour améliorer la précision d'un facteur dix. Le suivi de l'orbite des sondes spatiales pourrait également déceler une précession similaire de l'orbite de Mars.