Face cachée
de la Lune
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Origine, raisons, hasard
La Lune intrigue notamment par sa face dite "cachée", parce que c'est toujours la même face qui est orientée vers la Terre. Ceci parce que la Lune tourne de manière synchrone avec la Terre, c'est-à-dire qu'elle est constamment en phase avec son orbite.

Comprendre simplement  Up Page
Lunik III
Selon un rapport publié par les astronomes américains, en 1963, la plupart des déductions tirées des clichés pris par Lunik III de la face inconnue de la Lune seraient erronnées.

Domaines de présence  Up Page
Base lunaire
La lune est une base idéale pour:
_les laboratoires scientifiques souhaitant étudier l'espace, le vide, ou avoir une gravité faible,
_lancer des vaisseaux vers l'espace,
_les télescopes et radiotélescopes,
_étudier le risque de collision d'astéroïdes et s'en prémunir en y installant des canons lasers,
_étudier et dominer militairement la terre.
 
L'abandon étonnant de tous les projets humains d'installation sur la Lune, depuis le 1er pas sur la Lune le 21 juillet 1969, laisse légitimement à penser que notre présence n'y est pas conseillée. Certaines personnes vont même jusqu'à prétendre que cette impossibilité répond à une interdiction par une race extraterrestre qui occupe déjà les lieux.
Ces propos ne sont pas si absurdes que cela, si on tient compte de ces photos prises par différentes sondes spatiales, montrant des tracés géométriques. Tracés qu'il serait naif de croire que c'est Mère Nature qui en est responsable. Notamment ces sillons formant de véritables routes, que l'on peut interpréter comme ayant été crées par des traces d'engins.

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Monde futur
Il y a deux cents ans, une longue trace était observée sur un petit télescope: de petits ruisseaux apparaissaient un peu de partout sur la Lune. Trois types de petits ruisseaux sont reconnaissables: les cours d'eau sinueux (lesquels serpentent et forment des méandres), les eaux courbes (arcs circulaires) et les ruisseaux rectilignes (ruisseau Ariadaeus). Le ruisseau Ariadeus s'étend sur quelques centaines de kilomètres.
Les cours sinueux sont attribués à d'anciennes coulées de lave. Cependant, l'origine des formes courbes et linéaires des ruisseaux n'ont toujours été élucidée. Le tracé linéaire a été photographié pour la première fois par l'équipage d'Apollo 10 en 1969, durant leur approche historique, à seulement 14 kilomètres de la surface de la Lune. Deux mois plus tard, Apollo11 bénéficiera de l'expérience de l'équipage d'Apollo 10.

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Science & Vie février 1963 n545
Sens de la Vie
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir
Les ruines des villes lunaires s'étendent sur de nombreux kilomètres. Des dômes énormes sur des fondations massives, de nombreux tunnels, et d'autres constructions forcent les scientifiques à reconsidérer leurs opinions à propos de la Lune:
_Rima Hadley, non loin de l'endroit où Apollo 15 prétend s'être posé, une construction entourée par un grand mur en forme de "D" a été découverte;
_Cratère Tiho, de mystérieuses excavations concentriques hexahédrales dans la roche en forme de terrasse, qui ressemblent à des mines à ciel ouvert;
_Cratère Coperni, un dôme transparent érigé au-dessus du bord du cratère, brillant de couleurs bleues et blanches à l'intérieur;
_Région Usine, un disque d'approximativement 50 mètres reposant sur une base carrée entouré de murs;
_Près du rhombe (parallélogramme incliné, avec quatre côtés identiques), une embrasure noire et circulaire dans le sol qui ressemble à l'entrée d'une poterne souterraine;
_Région rectangulaire, située entre l'Usine et le cratère Copernic, mesure 300 mètres de large et 400 mètres de long.
 
Les astronautes d’Apollo 10 ont pris une photo (AS10-32-4822) d'un objet long d'un mille appelé "le Château", qui s’élève à une hauteur de 14 kilomètres et projette une ombre distincte sur la surface lunaire. L'objet semble consister de plusieurs unités cylindriques et d’une grande unité qui les unit. La structure poreuse interne du Château est clairement visible sur une des images qui laissent à penser que certaines parties de l'objet sont transparentes.
 
Apollo 12
Lorsque l’équipage d'Apollo 12 a débarqué sur la surface lunaire, ils ont vu que leur alunissage était observé par un objet à moitié transparent, de forme pyramidale. Il planait à quelques mètres seulement au-dessus de la surface lunaire et irisait toutes les couleurs de l'arc-en-ciel sur le fond noir du ciel.
En 1969, lorsque le film sur les astronautes voyageant vers la Mer de Tempêtes a été projeté (les astronautes ont vu à nouveau les objets étranges qu’ils ont appelés plus tard "verres à rayures"),
Interrogé sur ses sentiments après son retour couronné de succès, l’astronaute Mitchell a répondu: "Mon cou fait encore mal parce que je devais constamment tourner la tête, parce que nous avons senti que nous n'étions pas seuls. Nous n'avions d’autre choix que de prier." Johnston qui a travaillé au Houston Space Center et étudié les photos et les vidéos prises lors du programme Apollo, a discuté de ces objets avec Richard Hoagland et lui a dit que la direction de NASA a été terriblement ennuyée par le grand nombre d’objets, disons "anormaux", sur la Lune. On a même dit que les vols habités vers la Lune pourraient être interdits.