Expérience de mort imminente (EMI)
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Origine, raisons, hasard
Près de 15 millions d'individus aux Etats-Unis et 2,5 millions en France ont connu dans leur vie une Expérience de Mort Imminente EMI (Near Death Experience ou NDE en anglais). Un accident, un arrêt cardiaque, ou un coma et leur vie a basculé. Selon les dernières études, entre 15 et 20 % des individus qui se sont trouvés en situation de frôler la mort avec un risque vital important ont vécu uner EMI.
Personne ne peut expliquer pourquoi certains vont vivre une EMI et d'autres non,. Ce que l'on sait, cest que pour les expériences d'EMI la race, la religion, la culture, le sexe ou le pays n'est pas un critère, seul l'âge semble intervenir dans une certaine mesure. Plus on est jeune et mieux on se souvient de l'expérience et mieux l'on peut la rapporter, ce qui exclut toute influence culturelle chez les jeunes enfants.

Comprendre simplement  Up Page
Quelques cas
"C'est arrivé la nuit ... Un vrombissement est parti du centre de ma poitrine, près du cœur, et alors, je me suis sentie m'envoler à toute allure, telle une fusée, dans un tunnel. Je me demandais ce qui m'arrivait, c'était en tout cas agréable et inattendu de partir si vite. A ce moment, je ne pensais pas du tout à la mort ... puis je suis arrivée dans une sorte d'allée grise, comme un sous-bois, assez sombre et sinistre, ensuite j'ai aperçu tout au loin une petite lumière ! Alors, je me suis sentie rassurée, je m'en suis approchée à une allure vertigineuse et ainsi, je voyais cette lumière grandir au fur et à mesure que je l'en approchais !"
Anne-Marie
 
"Je me souviens m'être trouvée à la hauteur du plafond. J'ai pris conscience de voir de tous les côtés à la fois, mais surtout, j'éprouvais un sentiment nouveau et incroyable: celui d'exister en dehors de mon corps. Je vous assure que c'est quelque chose de bouleversant de se sentir vivre au-delà de soi. J'ai pris conscience que j'étais l'habitant de mon corps. Ceclui-ci était étendu sur la table d'opération. Je l'ai donc regardé et je ne l'ai pas trouvé beau. J'étais cadavérique, j'avais des tuyaux qui me sortaient du nez et de la bouche, je n'étais pas du tout à mon avantage."
Nicole
 
"Soudainement, les murs de la pièce se sont mis à défiler à la vitesse d'un TGV; peu après, je me suis retrouvé dans un immense tunnel blanc. C'est alors qu'a commencé pour moi une histoire merveilleuse. Au bout de ce tunnel, j'ai aperçu une lumière très intense qui brillait comme une étoile.
Autour de moi, je ressentais des présences positives qui suivaient le même chemin."

Christian

Domaines de présence  Up Page
Modèle type du docteur Raymond Moody

Le docteur Raymond Moody dans son livre La Vie après la vie, paru en 1975, a rassemblé les récits convergents d'une centaine d'Américains ayant échappé à la mort. Les témoignages de ces "rescapés de l'au-delà", comme il les appelle lui-même, lui ont permis de tirer un modèle type de ces expériences.
Dans ce modèle toujours utilisé aujourd'hui, on retrouve généralement le déroulement suivant:
_la mise en danger de mort.
_la décorporation, sortie du corps, appelée aussi voyage astral ou OBE, Out of Body Experience.
_la traversée du tunnel vers la lumière intense. Si la description de cette lumière est identique pour tous, son interprétation varie suivant les croyances et l'éducation de chaque individu.
_la rencontre d'être venant l'accueillir (personnes décédées ou êtres de lumière).
_le bilan de vie (remémoration en accéléré de sa propre biographie).
_l'arrivée à la frontière, une sorte de point de non-retour qui, une fois franchi, est irréversible. Le plus souvent sous forme de porte, de rivière à franchir, de haie ou de simple ligne.
_puis le retour, accepté ou parfois subi, dans son corps et à la vie. Certains ne comprennent pas pourquoi ils sont revenus.
 
L'enquête du professeur Pim van Lommel

Pim van Lommel explique: "Une EMI est le souvenir d'impressions éprouvées lors d'un état modifié de conscience. Elle inclue notamment des éléments spécifiques comme des expériences de décorporation, des sensations de bien-être, la vision d'un tunnel, d'une lumière, de proches décédés ainsi qu'un défilement de sa propre vie. Dans notre étude, 62 personnes, soit 18 % sur les 344 patients réanimés, ont rapporté avoir vécu une EMI avec les éléments classiques décrits ci-dessus."
 
Un court questionnaire soumis à chaque patient permet d'en faire la répartition suivante:
_21 patients, soit 6% ont eu une EMI superficielle;
_18 patients, soit 5% ont eu une EMI peu profonde;
_17 patients, soit 5% ont eu une EMI profonde;
_6 patients, soit 2% ont eu une EMI très profonde.
 
Nous avons donc 282 personnes, soit 82 % des patients, qui n'ont aucun souvenir du moment de leur mort clinique. En revanche, 62 patients, soit 18 %, ont indiqué avoir un souvenir de cette période d'arrêt cardiaque et de mort clinique. Et sur ces 62 patients 41, soit 12% du groupe étudié, ont eu des EMI intenses allant de "peu profonde" à "très profonde".
Voici selon quels critères cette "intensité" a été évaluée:
_Conscience d'être mort pour 50%
_Emotions positives pour 56%
_Expériences hors du corps pour 24%
_Déplacement dans un tunnel pour 31%
_Communication avec "la lumière" pour 23%
_Observation de couleur pour 23%
_Rencontre avec des proches décédés pour 32%
_Revue de la vie pour 13%
_Présence d'une frontière pour 8%.

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Déjà dans le passé
Comme nous le rappelle Marc-Alain Descamps, président du Centre d'étude sur les expériences de mort imminente (CEEMI à Paris), on trouve déjà des récits de telles expériences chez Platon, Plutarque, Bède, et le pape Saint Grégoire le Grand. Ils rejoignent les descriptions faites dans le Bardo Thödol des Tibétains, ou rappellent les voyages du Ka chez les Egyptiens.
 
De nos jours
On recense aujourd'hui plus grandes études, dont la plus importante est celle du cardiologue néerlandais Pim van Lommel, qui fait autorité dans le domaine. Les résultats de cette analyse prospective entreprise sur dix années dans dix hôpitaux néerlandais et sur plus de 340 personnes en état de mort clinique, ont été publiés en 2001 dans The Lancet, l'une des plus grandes revues médicales du monde.
A la même période, Sam Parnia, médecin et chercheur à l'hôpital général de Southampton (Grande-Bretagne) mène sa propre étude dans son service de soins intensifs.
Auparavant, à la fin des années 1990, une enquête américaine dirigée par Kenneth Ring sur les EMI de personnes aveugles, dont plusieurs, aveugles de naissance, pose d'une manière étonnante les questions de la "vision" dans les EMI. Kenneth Ring, docteur en psychologie de l'université du Connecticut, cofondateur et ancien président de l'Association internationale pour l'étude des NDE.
Citons également, en neurosciences, les travaux du docteur Mario Beauregard, spécialiste de "neurothéologie" - étude des états mystiques profonds - à l'université de Montréal et les recherches sur la décorporation menées avec le docteur Sylvie Déthiollaz, du centre Noêsis, en Suisse.

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Nexus septembre / octobre 2006 n46
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Transformés pour la vie
Les résultats de l'étude néerlandaise nous montrent clairement que les facteurs médicaux, psychologiques, physiologiques ou pharmaceutiques proposés comme théories pour expliquer les EMI ne sont pas susceptibles d'avoir influencer celles-ci.
Les EMI se produisent au cours de la période d'insconscience du patient et que certains semblent avoir obtenu des "informations inexplicables" sur leur environnement durant cette période. Ceci suggérerait qu'une partie de la conscience humaine soit capable de se séparer du corps et d'obtenir des informations à distance.
 
Etat de conscience
Les champs informationnels de la conscience de Pim van Lommel, où notre conscience est stockée dans un espace de phase, est à rapprocher de la dimension de l'ordre implicite de David Bohm. Les champs informationnels sont, d'après Pim van Lommel, reçus par le cerveau qui fonctionne en tant que récepteur et aussi transmetteur, mais non pas comme conservateur de la conscience.
Tout comme le téléphone ou le téléviseur n'est pas le siège de l'information, mais seulement le relai de transmission de l'information, le cerveau lui-même ne peut pas être considéré comme le siège de la conscience. Lors des EMI, où le cerveau n'est plus irrigué (pertes des toutes les fonctions cérébrales), l'individu continue d'être conscient de ce qui lui arrive.