Exoplanètes
Chronologie
Effervescence dès 1994
Les exoplanètes dans les systèmes doubles
Recensement en 2004
Les références
Bilan en 2011
by Pepe ©
 
Accueil Arborescence Page précédente

© Tau Bootis

La petite histoire Up Page
Chronologie
La recherche d'une vie extraterrestre passe par celle de planètes situées hors de notre système solaire et présentant des similitudes avec le système Terre-Soleil.

1992
Découverte de deux exoplanètes autour d'un pulsar par Date Frail (Canada) et Aleksander Wolszczan (Pologne).

1995
Découverte, par la technique des vitesses radiales, de la première exoplanète autour d'une étoile semblable au Soleil, 51 de Pégase, à 40 années-lumière de nous, par les Suisses Michel Mayor et Didier Queloz.

1999
Première détection par transit d'une exoplanète autour de l'étoile HD 209458 (Osiris), par les Américains Geoffrey Marcy et Paul Butler.

2004
Première détection, par technique de microlentille, d'une exoplanète (OGLE 235-MOA53b) autour d'une étoile naine orange, simultanément par deux collabirations internationales, OGLE et MOA.

2004
Première image d'une exoplanète, 2M1207b, obtenue par la Française Anne-Marie Lagrange avec le VLT, près de la naine brune 2M107.

2005
Première Super-Terre: sept fois plus massive que la Terre, Gliese-876d ouvre une nouvelle catégiorie: les Super-Terre, entre telluriques et gazeuses.

2009
Première rocheuse: composée de roche, Corot-7b mesure 1,75 fois le diamètre de la Terre et pèse 4,8 fois plus lourd.

2011
Première exoplanète habitable: d'après la modélisation de son climat, Gliese-581d pourrait abriter de l'eau liquide ... si elle existe bel et bien.

2011
Détection de la première planète en transit autour d'une binaire: Kepler-16b, surnommée Tatooine.

Comprendre simplement Up Page
Effervescence dès 1994
La première découverte d'exoplanètes, en 1994, est à l'actif du Dr Alexander Wolszczan, radioastronome à l'Université d'Etat de Pennsylvanie. Cependant les deux ou trois « planètes » qu'il repéra étaient loin de former un système similaire au nôtre: elles orbitaient autour d'un pulsar, c'est-à-dire d'une étoile morte, résidu dense de supernova, en rotation rapide sur lui-même et émettant des radiations rendant vraisemblablement impossible toute vie à proximité. Quoique fort intéressants, ces objets ne correspondaient donc pas vraiment à ce que l'on espérait dans le cadre de la recherche d'une vie extraterrestre.

Euphorie en 1995
Il ne fallut cependant plus attendre très longtemps avant la détection de la première planète orbitant autour d'une étoile semblable au Soleil. En 1995, Michel Mayor et Didier Queloz de Genève annoncèrent la découverte d'une exoplanète autour de 51 Pegasi, une étoile dont la masse vaut 1,05 fois celle du Soleil. Pour mémoire, 1 UA, Unité Astronomique (distance moyenne Terre-Soleil). Ceci marqua le début d'une série impressionnante de découvertes semblables, notamment par Geoffrey W. Marcy et Paul Butler de l'Université d'Etat de San Francisco et de l'Université de Californie à Berkeley. A l'heure actuelle, une centaine de planètes extrasolaires ont été répertoriées…
Cependant, aucune des exoplanètes trouvées à ce jour ne semble habitable. Il s'agit en effet toujours de géantes vraisemblablement gazeuses, comme Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune dans notre système solaire.

Domaines de présence Up Page
Les exoplanètes dans les systèmes doubles
Une équipe de chercheurs a utilisé en avril 2007 le télescope spatial Spitzer pour effectuer une étude portant sur la présence d'exoplanètes dans les systèmes binaires (possédant deux étoiles). Les conclusions de cette étude montrent que les planètes extrasolaires sont aussi fréquentes dans ce type de systèmes que dans les systèmes à une étoile comme notre système solaire.
Les astronomes n'ont pas observé les planètes à proprement parler mais les disques d'accrétion présents autour des étoiles, preuves qu'un processus de formation planétaire a eu lieu, condition indispensable à la naissance de planètes. 40% des systèmes binaires possèderaient ainsi des disques d'accrétion, soit une proportion un peu plus élevée que pour les systèmes simples, et cette proportion augmente encore (60%) lorsque les deux étoiles sont très peu éloignées (moins de trois unités astronomiques). L'Univers étant à moitié peuplé de systèmes binaires, cette étude vient encore augmenter le nombre probable d'exoplanètes existantes.

Observatoire du Teide aux Canaries
Le télescope STARE (Stellar Astrophysics & Research on Exoplanet), installé à l'Observatoire du Teide à Teneriffe, fait partie d'un réseau de petits télescopes relativement économiques, la "Trans-Atlantic Exoplanet Survey" (TrES). STARE, fruit d'une collaboration internationale, a pour fonction de surveiller le ciel et d'enregistrer les transits planétaires, phénomène qui est défini par le passage d'une planète devant une étoile. Le principe de détection est basé sur la diminution de brillance de l'étoile suite au passage de la planète entre la Terre et celle-ci.

Son interprétation dans l'avenir Up Page
Recensement en 2004
Depuis la découverte de la première exoplanète en 1995, les 120 planètes lointaines répertoriées à ce jour ont toutes été repérées de façon indirecte: soit grâce au léger mouvement qu'elles impriment à leur étoile en gravitant autour (méthode des vitesses radiales), soit par la baisse de luminosité qu'elles infligent à leur étoile en passant devant (méthode des éclipses). Pour l'instant, ce sont toutes des grosses planètes gazeuses, telles Jupiter. Mais au printemps 2006, le satellite Corot, conçu par la France, sera envoyé dans l'espace afin de repérer, pour la première fois, des petites planètes rocheuses comme la Terre, grâce à la méthode des éclipses. Par ailleurs, le lancement des satellites, chargés de recueillir les images de ces planètes terrestres, est envisagé pour 2020, au moment où, sur Terre, les premiers télescopes géants devraient commencer à voir d'autres terres.

Au 05 mai 2004, le recensement porte à 127 le nombre d'exoplanètes renseignées, dont 4 planètes orbitant autour d'un pulsar.

Les références Up Page
Réseau Pepe
BE Espagne
BE Etats-Unis avril 2007 - article 42212.htm
La Recherche n°504 - octobre 2015
Science & Avenir novembre 2011 n°777
Science & Vie avril 2004 n°1039
Science & Vie juillet 2015 n°1174

Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.

Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore … Up Page
Bilan des exoplanètes
Sur les 1 155 exoplanètes étudiées,
_ Type Jupiter (30 MTerre à 25 MJupiter): 424 planètes chaudes, 96 planètes tièdes et 402 planètes froides;
_ Type Neptune (10 à 30 MTerre): 43 planètes chaudes, 6 planètes tièdes et 55 planètes froides;
_ Type Superterre (2 à 10 MTerre): 54 planètes chaudes, 3 planètes tièdes et 60 planètes froides;
_ Type Terre (0,5 à 2 MTerre): 9 planètes chaudes uniquement;
_ Type Miniterre (0,1 à 0,5 MTerre): 1 planète froide;
_ Type Mercure (0 à 0,1 MTerre): 1 planète chaude et 1 planète froide.

Bilan en 2011
Détection par la mesure des vitesses radiales
635 planètes détectées.

Détection par la technique des microlentilles
13 planètes détectées.

Détection par observation des transits
179 planètes détectées.

Détection par imagerie directe
25 planètes détectées.

Bilan en 2015
Détection par la mesure des vitesses radiales
603 ? planètes détectées.

Détection par la technique des microlentilles
35 planètes détectées.

Détection par observation des transits
1 210 planètes détectées.

Détection par imagerie directe
54 planètes détectées.