Ether
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Origine, raisons, hasard
Fluide hypothétique, impondérable, élastique dans lequel les ondes lumineuses étaient censées se propager.

Comprendre simplement  Up Page
Notion
Selon Aristote, il n'y avait pas de vide dans l'Univers, tout étant empli de la présence de Dieu. Les sphères célestes (orbites des planètes) étaient composées d'une cinquième essence, une quintessence, substance parfaite qui ne pouvait être ni détruite ni altérée en rien d'autre, qui était appelé "éther".
 
Aristote (384-322 av. J.-C.) considérait que l'univers était sphérique et fini, la Terre placée en son centre. La région centrale de l'univers est composée de quatre éléments : terre, air, feu et eau. Selon le traité Du ciel, chacun de ces éléments a son lieu propre, déterminé par son poids relatif, sa «!gravité spécifique!». Chacun se meut naturellement en ligne droite «!la terre vers le bas, le feu vers le haut!», vers son lieu propre où il sera immobile. Ainsi, le mouvement terrestre est toujours linéaire mais il n'est pas perpétuel. En revanche, les cieux, qui se meuvent de manière naturelle et infinie suivant un mouvement circulaire complexe, doivent donc être composés d'un cinquième élément différent qu'il appelait éther.
Fluide subtil qui, selon les Anciens, emplissaient les espaces situés au-delà de l’atmosphère.

Domaines de présence  Up Page Interférométrie
Toutes les interféromètres sont inspirés de celui utilisé par Albert Michelson et Edward Morley en 1887. Leurs expériences ont rendu caduque l'hypothèse de l' "éther", ce milieu dont les physiciens du XIXe siècle avaient postulé l'existence pour expliquer la propagation de la lumière.
 
L'interféromètre original de Michelson (a) démultipliait le trajet parcouru par la lumière grâce à une série de miroirs. Ce n'est plus le cas dans les interféromètres modernes, tels VIRGO ou LIGO. Un tel instrument (b) est constitué de deux bras de plusieurs kilomètres de longueur où la lumière est piégée dans une cavité optique résonante créée par deux miroirs. Les photons parcourent le dispositif environ 50 fois.
 
Le bon fonctionnement nécessite de contrôler la distance entre les deux miroirs à la précision du nanomètre afin de constituer une cavité optique, maintenue dans un état proche de la résonance (de telle sorte qu'un multiple entier, grand et fixé, de la longueur d'onde de la lumière tienne entre les miroirs).

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Monde futur

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Pour la Science octobre / décembre 2004 L'histoire de l'Univers n45
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ether de Fresnel
"Ma conviction a toujours été que la propagation des actions de gravitation et des actions électromagnétiques implique l'existence d'un milieu intermédiaire, l'ether de Fresnel et des physiciens du XIXème siècle, sans que toutefois on puisse considérer, comme il était généralement admis à cette époque, que toutes les parties de ce milieu soient parfaitement immobiles par rapport aux étoiles fixes."
Maurice Allais