Dreamland Zone 51
Zone 51
Témoins
Hangar S4
Mission Apollo 14
Les références
Pic de Pikaboo
by Pepe ©
 
Accueil Arborescence Page précédente

©Papoose Lake

La petite histoire Up Page
Zone 51
"Des ovnis se sont-ils écrasés sur Terre ? Avons-nous eu un contact avec des extraterrestres ? Le gouvernement américain dissimule-t-il une énorme conspiration sur les ovnis ? L'une des bases militaires les plus secrètes au monde, au fin fond du désert du Nevada, Groom Lake, plus connue sous le nom de Zone 51 ou Dreamland, a abrité de nombreux projets secrets américain depuis la seconde guerre mondiale. Toutefois depuis quelques années, des rumeurs bien plus inquiétantes circulent:
Le gouvernement financerait des recherches portant sur des engins extraterrestres récupérés après s'être craché sur notre planète. Aujourd'hui à partir d'éléments fournis par du personnel de haut niveau (ingénieurs, scientifiques), nous pouvons révéler en exclusivité la technologie OVNI développée par la NASA."
Bruce Burgess, journaliste américain.

Etabli sur un lac asséché (Dreamland, Groom Lake, Zone 51), dans une région reculé à 128 km de Las-Vegas, la zone 51 n'est qu'une partie de l'immmense base de Air Force de Nellis, qui présente la taille de la Suisse. Elle fut commandité dans les années 50 par le président Beschluss Trumans pour servir de site Top-Secret, où on y développerait et on testerait la nouvelle génération d'avion après-guerre.

L' US Force nie l'existence de la zone 51, malgré les films montrant la base et des photos d'un satellite russe sur lesquels on voit clairement des hangars et une immense piste d'atterrissage s'étendant en travers du lac. Plusieurs charters de passagers, amenant des centaines de travailleurs à la base. Avec un personnel aussi nombreux, il est évident que les quelques bâtiments pouvant être observé au-dessus du niveau du sol ne sont là que pour masquer le vaste structure souterraine.


Avions

C'est l'endroit où l'avion Furtif F117 fut élaboré et où il effectua ses vols d'essais.


 
 
 
 
 
 
Dans les années 40-50 la mise au point de l'avion espion U2 et du SR 71, et tous les appareils ultra-secret ont été mis au point dans cette zone précise.



"Le A12 donna naissance et son abandon en effectuant des manoeuvres de deux endroits: la zone 51 fut son affectation d'origine et fit son apparition en janvier 1962, et le dernier la quitta le 21 juin 1968."
 
James Goodall
Pilote de la Air Force

Comprendre simplement Up Page
Témoins
"Je suis convaincu, m'appuyant sur mes recherches, et sur les personnes que j'ai rencontré au sein du Renseignement que le gouvernement américain est effectivement en possession d'engin correspondant aux descriptions que l'on trouve dans de nombreux Rapports OVNI."
Robert Oechsler, technicien NASA (De 1974 à 1977)

"Tout le but du projet consistait à s'emparer de cet engin, en particulier celui sur lequel je travaillais, et de tester et reproduire ces systèmes, et ce système avec des matériaux terrestres."
 
 
Robert Lazar, scientifique Zone 51 (De 1988 à ?)

"Je suis absolument persuadé, de façon définitive, que nous avons retrouvé des vaisseaux extraterrestres, que nous avons eu des contacts avec des extraterrestres. Nous sommes en communications avec eux d'une manière ou d'une autre, car nous avons caché des cadavres, et des engins extraterrestres."
Lieutenant Colonel Wendell Stevens, Services Foreign Technology, Base Wright Patterson

Témoins anonymes
"Je me trouvais à ce moment-là sur la plate-forme du camion-radar, c'était la nuit, et je regardais le ciel parce qu'il y avait des soucoupes volantes. La plus proche de moi je pouvais l'observer à peu près dans le détail. J'étais avec un groupe de personnes et, je n'en connaissais aucunes, et aucunes d'elles ne semblaient connaître les autres, de sorte c'était comme si nous étions tous très isolés. Personne ne parlait à personne, c'était très effrayant parce que ce que je regardais était clairement quelque chose de très confidentiel et il y avait deux personnes qui parlaient dans le camion-radar. Je pensais qu'il s'agissait d'officiés bien qu'aucuns d'eux n'avait un signe de grade, d'insigne nominatif. Les manoeuvres qu'ils exécutuaient étaient très sophistiquées et je pensais qu'elles pouvaient être pilotées par des extraterrestres, sachant extactement quelles manoeuvres ils pouvaient effectuer."
Durant ce test, elle fut emmenée vers ce qu'elle pensa être la zone 51.
"Nous avons été emmenée dans une installation médicale qui était très sophistiquée. Quelqu'un est venu et m'a emmené jusqu'à une salle d'examen, et là on me fit allonger sur une table en inox, puis quelqu'un rentra dans la pièce, fit le tour de la table jusqu'à être près de moi, du côté droit de ma tête, il me répéta d'une voix monotone et vraiment impassible 'restez calme! ... restez calme! ... restez calme!'. Je m'aperçu alors qu'il était tout près de ma tête et qu'il tenait une seringue hypodermique cachée dans sa main, il l'enfonça directement du côté droit de mon cou et il injecta son contenu directement dans mon cerveau"
Il lui aura fallu 15 ans pour se décider de livrer ces informations.
"Ça m'a été difficile d'en parler, quelque fois lorsque je racconte l'histoire, ça va mieux ... Mais la première fois que j'en ai parlé, c'était comme si ma bouche ne voulait pas former les mots ... comme si les sons ne voulaient même pas sortir de ma gorge. Tout ce que je peux déduire de ça c'est qu'on m'a fait un lavage de cerveau pour ne pas en parler, pour ne pas m'en souvenir. Et si je m'en souvenais, pour ne jamais en parler à personne ..."
Opératrice radar Base de Nellis (Las-Vegas). Elle a quitté l'Air Force en 1985

Il commence à travailler dans les années 1950 sur un simulateur de soucoupe volante conçu pour l'entraînement des pilotes américains.
"Nous avons récupéré une soucoupe extraterrestre, celle en particulier sur laquelle je devais travailler provenait du crach de Kidman, et fut par la suite transféré sur le terrain d'essai du Nevada dont je n'avais pas connaissance."
"On a retrouvait quatre extraterrestres vivants et en bonne santé, quatre spécimens d'extraterrestres. Ces extraterrestres furent transféré au Nouveau Mexique et quelques mois plus tard amemé au site du Nevada."
"L'une des choses sur lesquelles je travaillais était un simulateur de soucoupe volante, destiné à entraîner des pilotes, à manoeuvrer cet appareil d'apparence étrange. Il devait faire voler des hommes et pas des extraterrestres."

Le plus incroyable c'est qu'il affirme avoir travaillé à la zone 51 en compagnie d'un extraterrestre, dont le nom de code était Jarod et ce pendant seize ans !

"Jarod est un extraterrestre gris d'environ 1,50m. Sa seule fonction est celle de traducteur, de traducteur scientifique, c'est tout ! Si nous voulions remplacer quelque chose à eux par quelque chose à nous, il devait être d'accord. Si j'avais une question voyez-vous, et que je me demandais comment la lui poser, il savait déjà que je l'avais en tête et possédait déjà la réponse, et lorsqu'il répondait, c'était avec ma propre voix, sans que j'ai même à ouvrir les lèvres. Il est possible que lui et quelques milliers d'autres travaille sur le projet, ici ou ailleurs."
"Je ne travaillais pas pour le gouvernement des Etats-Unis, je travaillais pour un gouvernement satellite. Pour ce qui est du SENA le seul qui s'intéressait à tout cela était Bob Done. En ce qui concerne les présidents, les seuls que j'ai rencontrés pendant les installations depuis les années 1950-1960 furent Nickson et Bush."
Ingénieur-mécanicien Zone 51 (De 1966 a` 1979)

Un confident proche de Georges Bush, l'amiral Bob Inman. Ses références sont impeccables. Il fut à la fois directeur du renseignement maritime et de l'agence de la sécurité nationale, ainsi que directeur-adjoint de l'agence de la Défence et de la CIA. En 1989, lors d'une conversation téléphonique avec Robert Oechsler, technicien à la NASA, il fit allusion à des engins récupéré, devenant disponible pour la recherche. En 1982, Inman quitta l'administration gouvernementale pour devenir président de la Compagnie Internationale des Applications Scientifiques de Don Diego (SAIC).
Chose intéressante, l'un des principaux secteurs de recherche de la compagnie touche aux systèmes de propulsion anti-gravitationnelle (il s'agit de l'ultime saut quantique), la même méthode employée pour les soucoupes volantes sur lesquels travailla Bob Lazar, à la zone 51. La gravité déforme le temps, et si nous l'employons pour infléchir l'espace et temps, lorsque l'on se retrouvera à notre point de départ, nous y serons entre les tic-tac d'une horloge.

Domaines de présence Up Page
Hangar S4
En 1989, un homme fit la,lumière sur Dreamland, il s'appelait Bob Lazar (alias Robert Lazar) et il prétendait avoir travaillait sur le site Broolack, sur des engins extraterrestres.
"La base se trouve contre le flanc d'une montagne, une petite montagne ou une grosse colline. Il y a neuf portes de hangars et ses portes et ces portes ne sont aucunement des portes métalliques brillant dans le désert. Elles sont peintes ou vaporisées d'une texture sableuse. Et je peux vous l'assurer, c'est afin d'éviter que des satellites ne photographient l'installation, car elles se fondent ainsi dans la montagne.

D'après ce que j'ai pu voir, c'était plutôt efficace. La première fois que j'ai conduit dans le secteur, toutes les portes des hangars étaient fermées, mais à une faible distance on s'apercevait qu'il s'agissait de porte et qu'elles pouvaient s'ouvrir. Nous avons contourné le flanc gauche de l'installation et là se trouvait l'entrée principale. Nous avons passé plusieurs portes et le contrôle de sécurité, puis nous sommes rentrés dans ce qui ressemblait à un bâtiment gouvernemental typique."


L'endroit où il travaillait dans la zone 51, s'appelait "S4" et se trouvait à Papoose Lake à quelques minutes de Groom Lake.
"Mon travail fondamental consistait à reproduire des systèmes d'énergie et de propulsion, et je décidais de commencer par l'énergie, c'est-à-dire au réacteur qui faisait fonctionnait l'engin. Pour ce qui est de l'autorisation dont j'étais munie, connu comme Autorisation Majectic, nous étions que 22 personnes à la posséder à S4 et à travailler sur l'appareil."

"Lorsque j'y étais amené en bus, nous contournions l'installation jusqu'au flanc gauche et nous rentrions par la porte qui se trouvait là. Et pour la première fois l'une des portes du hangar, celle tout au bout été ouverte. Le bus s'approcha, s'arrêta et visible comme le nez au milieu de la figure, dans le hangar, occupant presque tout l'espace, se trouvait la soucoupe.
On aurait dit quelque chose tout droit sorti d'un film de science-fiction, et on s'est arrêté, et on est sorti. Et pour la première fois on m'a laissé franchir cette porte et tandis que je marchais je pensais : et bien voilà le nouvel appareil d'avant-garde sur lequel nous avons travaillé! Et voilà pourquoi des gens continuent à voir des soucoupes volantes. Il s'agissait des nôtres et nous les mettions simplement à l'épreuve certainement durant toutes ces années."


L'ovni
"Et comme je marchais à côté de l'appareil, je posais la main dessus, je me dis que c'était du métal parce que c'était froid, mais je pensais qu'il s'agissait d'une espèce de métal et de fait il y avait une ouverture: le panneau d'accès était tiré, et j'ai vu un peu en arrière qu'une drapeau américain y figurait alors là j'ai su catégoriquement que c'était quelque chose qu'on avait fabriqué."

"On m'a permis à une occasion de rentré à l'intérieur de l'engin afin de voir la disposition des systèmes afin de vérifier si ceux-ci étaient bien configués. J'étais bien sûr accompagné à bord de l'engin."


"Il était à l'évidence conçu pour être piloté par quelque chose de plus petit qu'un être humain normal. On était vraiment à l'étroit. Il y avait un niveau inférieur et une partie amovible du plancher se pliait et s'ouvrait, de sorte que je pouvais passer ma tête et le haut de mon torse là-dessous avec une torche électrique afin de voir comment les amplificateurs de gravité se trouvaient sans dessus-dessous et j'observais la disposition de trois sièges qui faisait environ 1/3 à 1/4 de la taille d'un siège humain normal."

"Et à un moment, alors que je me trouvais à bord de l'engin, une des arcades devient transparente. Il y avait quelques techniciens entrain de travailler sur quelque chose d'autre, dont je n'avais pas connaissance et tout d'un coup quelque chose commença à défiler de bas en haut. Il aurait pu être possible que l'enveloppe de l'engin, lorsque soumise à une influence électrique ou autre devienne parfois transparente et permette de voir à l'extérieur, ou soit employé comme une sorte d'écran vidéo; c'était vraiment étonnant. Lorsque je suis sorti de l'appareil, ça avait à nouveau l'apparence d'une simple structure métallique. Je sais que ça peux avoir l'air bête mais, ça n'avait rien d'humain. Il n'y avait aucunes vis, comme si, ça avait été coulait en cire et un peu chauffé puis refroidi. Toutes les choses possédaient une courbe lisse, même les sièges avaient l'air de fusionner avec le sol. On aurait dit que tout l'engin avait été moulé par injection"

Personne, y compris Bob Lazar ne fut à même d'établir aucuns de ses antécédents universitaires ou professionnels. En 1990 il fut condamné comme entremetteur et déclaré en faillite. Au tribunal il décrivit son activité comme celle d'un technicien photo établi à son compte.
"Je suis celui qui ne pouvait fournir un papier officiel sur moi-même et je l'ai fait savoir. Je n'arrivais pas à me procurer mon extrait de naissance, et c'était l'une des choses qui m'inquiétait, qu'ils puissent tenter de faire de moi quelqu'un qui n'existe pas."

Un jour Bob Lazar vit une soucoupe volante effectuant un vol d'essai dans le désert.
"Je fus emmené dans le hangar durant l'un des essais de courte durée et l'engin se trouvait déjà à l'extérieur, à l'emplacement du lac. Il décolla silencieusement et se dirigea ci et là, et se posa au sol. Et cette chose était vraiment une merveilleuse vision. C'était comme voir une maison quitter tranquillement le sol, vous ne pouvait imaginer l'énergie requise pour y parvenir, et sans aucun bruit du tout. Il y avait une sorte de communication audio avec l'engin et donc je pus en déduire que des humains se trouvaient à bord, et que d'une manière ou d'une autre ils avaient réussi à s'installer dans ces petits sièges. A l'évidence, ils savaient comment manoeuvrer les commandes qui s'y trouvaient ou avaient inventé les leurs, ou les avaient amélioré avec quelque chose."

Bob Lazar fut arrêté en mars 1989 pour avoir emmené des civils dans la zone 51, observer des manifestations d'OVNI.
"Une lumière blanche apparut au-dessus du sol, puis se mit à effectuer une série de manoeuvres distinctes, passant d'une partie du ciel à une autre, réalisant d'impossible manoeuvres aériennes, et à un moment, l'engin s'est mis à luire d'une manière incoyablement forte, et nous avons cru, nous qui nous tenions à des kilomètres et des kilomètres de là, que quelque chose allait mal, et que l'appareil allait exploser, à tel point que nous sommes tous allés nos réfugier derrière la voiture." Bob Lazar

"Lorsque vous allez travailler dans ces endroits, vous perdez tous vos droits constitutionnels, vous signez un document qui stipule que si vous violer votre contrat de sécurité, et parlez des projets sur lesquels vous travaillez, alors sans aucun procès, sans aucune possibilité de faire appel, vous allez vous retrouver pour vingt ans dans un pénitentier fédéral. On fait vraiment tout pour que vous gardiez le silence."
James Goodall, pilote de la Air Force.

Son interprétation dans l'avenir Up Page
Mission Apollo 14
Docteur Edgar Mitchell (astronaute)
Membre de la mission Apollo 14
Il est le sixième homme à avoir marché sur la Lune, fit des recherches sur les prétendus crachs d'OVNI, ainsi que sur problème des concacts extraterretres.

"Je tends à croire que son histoire est authentique à la base, il a vu ce qu'il pensa être un engin extraterrestre, et assista à des tentative de fabrication et de reprouction de celui-ci. je pense en revanche que son explication sur ce qui se passe, et sa théorie qu'il met en valeur sont erronées. Ce qui à mon avis est crédible c'est qu'il se trouvait là-bas. De même qu'il est vraisemblable que depuis l'incident de Roswell, 1947, il y ait eu une dissimulation, qu'il se soit agit d'un véritable accident. Et qu'un programme d'état intensif, qu'un programme technique, qu'une dissimulation soit associé à tout cela depuis cette époque."


Ville proche de la zone 51
La ville la plus proche de la zone 51 est Rachel, où n'habite que 150 personnes.
Chuck Clark, habitant de Rachel: "L'observation la plus remarquable que j'ai faite s'est produite en février 1993, j'ai vu un objet brillant monter à la verticale depuis le côté sud de la zone 51, là où se trouverait le S4, il est demeuré suspendu dans le ciel immobile durant une dizaine de minutes, puis se mettre à redescendre lentement. Tout cela s'est passé alors que je pensais voir une fusée éclairante tirée par un mortier. Je peux entendre des jets en bruits de fond, je vais faire un petit zoom arrière, ça se trouve juste au-dessus du ranch de Steeve Medlind, juste au-dessus de la route 375, puis il descendit vers la ligne des crêtes. Il se trouvait face à la colline d'où il avait surgit. Cette colline se trouvait à 20km de l'endroit où je me trouvais, l'OVNI s'approcha à quelques mètres du sol à la base de la colline, stationna momentanément, ce qui pourrait coller avec le comportement d'une fusée éclairante par temps calme.
Mais soudain il s'est mis à partir en flèche vers l'ouest, franchit plusieurs kilomètres en une seconde ou une seconde-et-demi et s'arrêta net à 9m environ du sol, stationna juste assez longtemps pour me permettre de régler mes jumelles durant peut-être deux secondes puis disparut d'un coup."


Les références Up Page
Réseau Pepe
Aliensmania
Dossiers Ovni 1erépisode - Dreamland Zone 51 - Des ovnis dans le désert 449 Mo 1h07'26"

Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.

Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore Up Page
Pic de Pikaboo
Pic à 2300 m d'altitude ...




L'Avrocar
Dès 1960, les militaires américains avaient mis au point un disque pouvant manoeuvrer silencieusement. L'Avrocar décolla en 1955. Il est fait référence que la technologie de l'Avrocar était basée sur des recherches que menaient des scientifiques allemands durantla seconde guerre mondiale.






Groom Lake