Double relativité restreinte (DSR)
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

© Giovanni Amelino-Camelia

La petite histoire  Up Page
Le seuil GZK
Dès 1966, les scientifiques américain et russes; Greisen, Zatsepin et Kuz'min, aboutissent parallèlement au résultat théorique suivant:
Du fait de l'interaction avec le rayonnement fossile à 3K, les rayons cosmiques de très haute énergie (les UHECRs) subissent de très importantes pertes énergétiques. Par conséquent, si on suppose que les UHECRs sont produits à des distances cosmologiques, au delà de ce seuil énergétique (1019,5eV, appelé seuil GZK du nom des trois scientifiques cités précédemment) ils ne peuvent pas nous parvenir du fait de cette atténuation.
Cependant les expériences telles que celles de Haverah Park (UK), Fly's Eye (USA) ou AGASA (Japon), ont détecté des UHECRs d'énergie supérieure à 1020eV. Le record est de quelques 1020eV. L'estimation du GZK serait-elle fausse?

Comprendre simplement  Up Page
Deux branches de la physique
L'astrophysique
Il était légitime de vouloir tenter de résoudre le problème théorique posé par les UHECRs. Si les résultats expérimentaux et l'interprétation qui en a été faite sont corrects ; et si les calculs ayant mené au seuil GZK sont justes, ceci signifie que la relativité restreinte est mise en défaut.
Problèmes rencontrés pour la matière condensée, et pour la propagation de la lumière dans l'eau.
Des chercheurs ont donc, en particulier, recherché comment modifier la relation de dispersion.
La physique théorique
Intuitivement, on peut imaginer que si l'Univers a effectivement à très petite échelle (échelle de Planck) la structure d'une "mousse", ceci puisse affecter plus ou moins de la même façon la propagation des particules. Il est à noter que ce concept de mousse est encore très vague à l'heure actuelle, mais il a l'avantage de fournir une représentation concrète d'idées très théoriques.

Domaines de présence  Up Page
Classe d'observateurs privilégiés
Dans la relation de dispersion, l'existence d'une énergie absolu (à l'échelle de Planck) a conduit à penser qu'il pouvait être nécessaire d'introduire une classe d'observateurs privilégiés. Un premier modèle fut élaboré par Giovanni Amelino-Camelia. Plus récente, João Magueijo et Lee Smolin proposent une autre version. Toutefois de telles solutions semblaient de ce fait peu attirantes à une partie de la communauté scientifique. C'est pourquoi Giovanni Amelino-Camelia s'est attaché à établir un nouveau modèle ne supposant pas l'existence d'une classe d'observateurs privilégiés. Dans sa nouvelle version, les modifications permettent d'expliquer les énergies observées pour les rayons cosmiques.

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Monde futur
L'hypothèse de la DSR avancée par Giovanni Amelino Camelia est alors venu opportunément compléter celle de la VSL (vitesse variable de la lumière) proposée par Joao Magueijo. Dans les premiers instants de l'univers, les particules avaient de très hautes énergies et de ce fait, la vitesse de la lumière pouvait être plus grande qu'elle ne l'est devenue suite à la dilution de cette énergie résultant de l'expansion de l'univers.
En ce début d'année 2003, Joao Magueijo, Giovanni Amelino Camelia et Lee Smolin collaborent à développer différentes versions de la DSR compatibles avec les exigences de la gravitation quantique mais aussi avec celles de la cosmologie. De nombreuses conséquences révolutionnaires devraient en découler, une fois levé ce verrou de la vitesse absolue de la lumière posé par Einstein. On pourrait ainsi expliquer l'étonnante accélération de l'expansion de l'univers actuellement observée et attribuée à une hypothétique énergie noire. De même s'expliquerait l'existence de rayons cosmiques observés par des japonais, qui disposeraient d'une énergie supérieure à celle admise par la relativité restreinte.

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Automates Intelligents
Ecole Normale Supérieure de Lyon
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir