Dernière cité gauloise
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Origine, raisons, hasard
M. Jean Vottero est le découvreur de la cité mythique de Gorgobina, la dernière cité gauloise perdue, la capitale des Boïens.

Comprendre simplement  Up Page
Vulgarisation, de 7 à 77 ans
Selon l'archéologie classique, ce peuple celte, comme tous les autres, aurait été "assimilé" avant l'an 400, date où l'on nous raconte que toute la Gaule est devenue "romaine".
En fait, les Boïens ont été exterminés peu avant l'an 1000 sous les ordres de la Très Sainte et Apostolique Église Catholique Romaine, pour parachever son œuvre de christianisation en Europe... au fil de l'épée…

Domaines de présence  Up Page
Monde présent
Au premier siècle avant J.C. plus de trente mille Boïens quittent l'actuelle Slovaquie et accompagnent les Helvètes en Gaule.
En -58, ils sont sévèrement battus en Bourgogne et sont contraints de s'y installer sous la tutelle des Éduens. Il ne reste que les vieillards, quelques femmes et enfants, les autres serviront d'esclaves à Rome. Jules César leur assigne un territoire entre la Loire et l'Allier, il baptise leur capitale ( aux alentours de St Pierre le Moutier dans la Nièvre ) Gorgobina et non pas comme on aurait pu s'y attendre Noviodunum Boïen. Gorgobina vient de gorgon-bina : double gorgone, pont ou gué, ce qui correspond à une désignation topographique. Jean Vottero va retrouver ce lieu.

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Monde futur
L'évêque de Nevers décrète une croisade contre les "Gentils", les païens, ces monstres qui refusent la foi de Rome. Ils doivent se convertir ou bien mourir ; ils seront massacrés et la ville est rasée. Ainsi, la France sera chrétienne ; après le génocide oublié des celtes rebelles …
La Très Sainte et Apostolique Église Catholique Romaine s'en prendra ensuite aux cathares, aux musulmans puis aux templiers et enfin à tou les "sauvages" des terres des nouveaux mondes... pour leur apporter le grand message de paix et d'amour du Christ… le "djihad" du Vatican…
 
M. Vottero va donc faire le lien entre Gorgobina et le bourg des Gentils dans le bois des Vertus. En avril 2003, avec sa petite équipe, ils vont arpenter la forêt en quête d'indices. Ils vont y découvrir les vestiges des fondations de murs délimitant les habitations et les ruelles d'une ancienne cité médiévale.

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Marcogee
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir
M. Vottero et son équipe vont reprendre leurs prospections dans le bois des Vertus, en avril 2004, …
La chance, dit-on, sourit aux audacieux. Ils découvrent un puits qu'ils vont dégager avec une grande minutie !
Ce puits qui attendait depuis plusieurs siècles va leur fournir la preuve tant attendue. Tout d'abord, ils trouvent des tessons de céramique rouge, et surtout une poterie brisée en céramique noire, la terra-nigra, spécialité des celtes !
Cette cité médiévale était donc habitée par des celtes !
 
M. Vottero va envoyer ses artefacts à un laboratoire afin d'obtenir une datation par thermoluminescence. Les résultats tombent un peu plus tard avec respectivement les dates de 1040 et 1080 de notre ère ( plus ou moins 120 ans ).
La preuve est donc bien là ! Des celtes ont vécu au bois des Vertus jusqu'en l'an mille !