Déluge en Mer noire
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Origine, raisons, hasard
Varna (Bulgarie), 11 août 2001 (AFP) - Une expédition américano-bulgare se lance depuis le port bulgare de Varna à la recherche des vestiges d'une civilisation antérieure à celles d'Egypte et de Mésopotamie, disparue sous la Mer Noire pendant une inondation gigantesque il y a 7.600 ans.
Le navire bulgare "Akademik" explorera du 15 au 31 août au moyen de sonars les traces des embouchures des rivières Provadiyska (nord) et Kamtchia (sud) dans le lac d'eau douce que fut jadis la mer Noire, et le long desquelles devraient se situer des localités.
Un robot télécommandé actuellement en construction, "Hercules", examinera en détail les sites trouvés au cours d'une nouvelle expédition en 2003.
Le projet est dirigé par le géologue américain Robert Ballard qui a découvert en 1985 les vestiges du Titanic dans l'Atlantique, et qui vérifie actuellement l'hypothèse selon laquelle le Déluge biblique s'est produit dans la mer Noire.

Comprendre simplement  Up Page
Sédiments organiques
"Nous cherchons des preuves d'habitations humaines" où des hommes auraient vécu avant l'inondation qui transforma un lac d'eau douce en mer salée, l'actuelle mer Noire. "Nous ne pensons pas que l'Arche de Noé puisse être retrouvée", même si cette inondation a pu donner naissance à la légende biblique du Déluge, a déclaré Robert Ballard à l'AFP.
Pour le professeur de géologie Petko Dimitrov, chef de l'expédition du côté bulgare, le Déluge biblique devrait être confirmé par deux éléments: les preuves de la catastrophe et des traces d'une civilisation que celle-ci aurait effacée.
"Des sédiments organiques qui se forment en cas de catastrophe écologique ont été retrouvés. Ils datent d'il y a 7000-8000 ans, époque du Déluge décrit par la Bible".

Domaines de présence  Up Page
Forte inondation
D'autre part "l'ancien littoral, celui du lac, a été retrouvé et il est naturel de croire qu'il fut peuplé", a-t-il ajouté.
Des inondations se sont produites partout dans le monde, mais en mer Noire ce fut "l'inondation des inondations", a déclaré M. Ballard. La différence des niveaux de l'ancien lac d'eau douce et de la Méditerranée a fait qu'après la fonte des glaciers à la fin de l'ère glacière, l'eau de la Méditerrannée déferla au-delà du Bosphore à une vitesse 200 fois supérieure à celle des chutes d'eau du Niagara, a-t-il expliqué.
Deltcho Solakov, chercheur à l'Institut bulgare d'océanologie, a rappelé que selon la Bible l'Arche de Noé s'échoua au mont Ararat, dans le Caucause, au sud de la Mer Noire.

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Vestiges
Par ailleurs une expédition bulgaro-russe a découvert en 1985, enseveli au fond de la mer Noire, un récipient en argile parfaitement rond et portant une inscription que l'on a pas encore su déchiffrer, surnommé par les archéologistes "le bol de Noé".
M. Ballard explique que la mer Noire, dont la profondeur dépasse 2000 m, est "le meilleur endroit pour trouver des bateaux parfaitement préservés" et d'autres vestiges en bois.
Partout dans les océans l'oxygène pénètre jusqu'au fond porté par l'eau froide dense et lourde issue des glaciers des pôles. "La mer Noire constitue un réservoir auquel cette eau n'a pas accès car elle n'est reliée à la Méditerranée que par l'étroit détroit du Bosphore. La vie n'y existe qu'à une profondeur de 85 à 750 m, et un bateau coulé demeure parfaitement préservé car aucun micro-organisme susceptible de le détruire n'y a accès. Déjà (en 2002 ?) une expédition Ballard, près de Sinap, en Turquie, a découvert des bateaux en bois vieux de 1.500 ans."

Les références  Up Page
Réseau Pepe
BE Roumanie 18 février 2009 n°2
La recherche (AFP)
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Une nouvelle version du Déluge
En 1997, deux spécialistes de géologie marine ont proposé qu'il y a environ 7500 ans un torrent d'eau a déferlé de la Mer Méditerranée vers la Mer Noire, dispersant les premiers fermiers à travers l'Europe et donnant naissance au mythe du Déluge.
En janvier 2009, une nouvelle approche de cette question est proposée par le professeur Liviu Giosan et son équipe. Liviu Giosan est un spécialiste de géologie Marine de la Wood Hole Oceanographics Institution (Massachusetts) et il a effectué un forage de 42 mètres de profondeur dans les sédiments du Delta du Danube en Roumanie. La géographie du Delta est restée remarquablement stable au cours des millénaires et l'équipe du professeur Giosan considère qu'il est un meilleur indicateur que les sédiments de la Mer Noire utilisés dans les précéedentes analyses.
Dans la revue Quaternary Science Review de janvier 2009, ils affirment que lorsque les eaux de la Méditerranée ont commencé à se déverser dans la Mer Noire, cette dernière avait un niveau inférieur d'au moins 50 mètres par rapport aux estimations antérieures, ce qui réduit énormement la possibilité d'inondation proposée en 1997.