Danemark
Informations générales
Institution
Energie éolienne
Géographie
Histoire
Education
Aromes & Saveurs
Références
Agriculture
Energies
Matières premières
Population par ville
by Pepe ©
Accueil Arborescence Page précédente



Informations générales  Up Page
Aperçu
Population: 5 525 800 habitants.
Superficie: 43 090 km2.
Point culminant: 173 m (Møllehøj).
Capitale: Copenhague.


Institution  Up Page
Sujet


Economie  Up Page
Energie éolienne
Le Danemark, premier exportateur mondial d'éoliennes, poursuit ses conquêtes dans ce secteur, se tournant désormais vers les installations de turbines en mer.
Faute, entre autres, de place à terre, les constructeurs danois ont déjà mis en place les deux parcs maritimes les plus grands du monde: Horns Rev à l'ouest, près d'Esbjerg avec 160 MW, et Roedsand au large de Nysted à l'est, avec 165,6 MW.
L'exploitation de la ressource éolienne en mer est appelée à une forte expansion dans les années à venir, même si la plupart des éoliennes dans le monde sont actuellement à terre, estime Birger Madsen, co-directeur de l'agence danoise d'analyse du marche énergétique, BTM Consult. "Il existe un potentiel d'installation d'éoliennes de 100.000 MW au large des côtes européennes, notamment en mer Baltique et en mer du Nord. C'est quatre fois plus que la puissance des éoliennes installées à terre en Europe", a-t-il déclaré a l'AFP.

"Le Danemark, avec 750 MW en mer installés d'ici 2009 représente très peu sur le marche mondial. Mais c'est un laboratoire, une vitrine technologique pour les fabricants danois afin de décrocher des commandes en Grande-Bretagne et en Allemagne qui projettent d'installer des parcs en mer de respectivement 7.000 MW et au moins 2.000 MW d'ici 2010", selon BTM Consult.
Caracolant depuis des décennies en tête, le Danemark, peuple de 5,4 millions d'habitants, bat tous les records dans l'exploitation de l'énergie éolienne, qui couvrait en juin 2004 21,1% de la consommation électrique totale contre 6% en Allemagne voisine et 0,5% seulement au niveau mondial. L'énergie tirée du vent représentera 25% de la consommation électrique du Danemark dans 5 ans.

Ce pays de quelque 400 îles, battu par les vents, a été le premier à exploiter l'énergie éolienne pour produire de l'électricité. En 1891, déjà, le météorologue danois Poul La Cour (1846-1908), pionnier de l'aérodynamique moderne, expérimentait une génératrice à courant continu alimentée par un moulin à vent afin de produire de la lumière pour son école.
Sur les dizaines de milliers d'éoliennes d'une puissance de 40.300 MW installées jusqu'à fin 2003, dont 80% en Europe, 45% ont été fournies par les Danois. Toujours en pointe, même si elles sont talonnées par les Américains (General Electric Wind Energy) et les Espagnols (Gamesa), les entreprises danoises exportent 90% de leur production, avec à leur tête Vestas Wind System, numéro un mondial.
Vestas a absorbé en 2004 son rival NEG Micon, confortant sa position avec près de 35% des parts de marché dans le monde. Dans un marche légèrement en stagnation en 2004 (avec 8.000 MW prévus), après une croissance de 15% en 2003, les constructeurs danois demeurent cependant optimistes. Ils construisent "des turbines de plus en plus puissantes, défrichant de nouveaux marches", note Hanne Jersild, consultante dans l'Association Danoise de l'Industrie Eolienne.

Géographie  Up Page
Sujet


Histoire  Up Page
Sujet


Culture  Up Page
Education
L'investissement global du Danemark dans l'éducation est très fort. Avec 7,1% de son PIB investi dans l'éducation primaire, secondaire et tertiaire, il constitue le groupe des pays qui investit le plus avec la Corée et les Etats-Unis dans l'éducation.
Le Danemark est par ailleurs le pays de l'OCDE qui investit le plus dans l'enseignement supérieur (8800 Euros/etudiant). En comparaison, on note un investissement annuel par étudiant de 6820 Euros pour la Suède, 5760 pour la Finlande et 5688 Euros pour la France. Cet investissement au Danemark inclut la bourse de l'état SU, salaire mensuel étudiant et les crédits du gouvernement pour l'enseignement supérieur et la recherche. Avec un tel investissement dans l'enseignement supérieur, le taux de succès des étudiants dans l'enseignement supérieur est seulement de 69% (Programmes universitaires classiques), un point en dessous de la moyenne des pays OCDE (en comparaison: France 59%, Allemagne 70%, UK 83%) et de 84% (programmes orientés vers le marche du travail, exemple IUT), soit onze points de plus que la moyenne OCDE. Globalement la part des 25-64 ans au Danemark ayant complété un diplôme d'enseignement supérieur est de 23% pour une moyenne des pays de l'OCDE de 16 % (France 12%, Allemagne 13%, UK 19%) et place le Danemark en troisième position derrière les Etats-Unis et la Norvège (29 et 28% respectivement). La répartition des domaines d'études dans l'enseignement supérieur montre une prédilection pour les matières de la santé 30,7% des programmes universitaires classiques et naturellement une prédilection pour les matières de l'ingénierie / construction (35,2%) et informatique (20,8%) pour les programmes universitaires plus orientés sur le marché du travail.

La majorité des étudiants étrangers au Danemark sont originaires des pays scandinaves (Islande, Norvège, Suède). Seul 0,2% de ces étudiants sont originaires de France (0,3% d'Allemagne et 0,7% d'Angleterre). Il est intéressant de constater une inversion de tendance de la balance des échanges initiée depuis 1995 avec une augmentation du flux migratoire des étudiants danois vers l'étranger de 26% tandis que sur la même période on observe une augmentation des flux d'étudiants entrant au Danemark de 51%. Aujourd'hui, les étudiants danois sont moins orientés vers les formations à l'international (flux migratoire des étudiants étrangers vers le Danemark 4705, flux migratoire des étudiants danois vers l'étranger 4581; statistique 2002/2003 Cirius). La proportion d'étudiants danois à l'éranger montre par ailleurs une prédilection pour les pays nordiques comme la Norvège 12,9% et la Suède 14,1% et très peu l'Islande 03% (pour la France 4,5%, pour l'Allemagne 10,7, pour l'Angleterre 25,8).

Enseignement supérieur
Le Ministre de la Science, de la Technologie et de l'Innovation, M. Helge Sander, s'inquiète de la part des étudiants danois inscrits dans les sciences médicales. Pour 2004, le nombre d'admission de jeunes dans le secteur médical s'élève à 1200 dans les universités de Copenhague, d'Aarhus et d'Odense (les seules à avoir ces filieres). La part des étudiants d'origine suédoise est en hausse avec par exemple près de 35% de demandes d'inscription d'étudiants suédois en science médicale à l'Universite d'Odense. Au total, on dénombre 219 étudiants suédois en sciences médicales au Danemark en 2004 en hausse de 17%. En incluant les étudiants norvégiens, ont atteint une proportion de 25%.
On constate cependant que le nombre d'étudiants inscrits dans les filières médicales en Suède est plus faible qu'au Danemark. La grande question posée au système danois de formation médicale est l'assurance de pouvoir former le nombre suffisant de futurs médecins dans les dix prochaines années.

Arômes et Saveurs  Up Page
Sujet


Les références  Up Page
Réseau Pepe
BE Danemark
ChallengeS
Energies dans le monde Ouvrage numérique
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).
AGRICULTURE Up Page 1990 1995 2000 2005 2010 2015 2020
Blé
(millions de tonnes)
4,056 4,887
(2008)
Bois
(millions de mètres cube)
1,446 2,963
(2008)
Cacao
(millions de tonnes)
Café
(millions de tonnes)
Canne à sucre
(millions de tonnes)
Coton
(millions de tonnes)
Maïs
(millions de tonnes)
Millet
(millions de tonnes)
Oranges
(millions de tonnes)
Orge
(millions de tonnes)
4,121 3,797
(2008)
Pomme de terre
(millions de tonnes)
1,504 1,576
(2008)
Riz
(millions de tonnes)
Thé
(millions de tonnes)
Vin
(millions de tonnes)
Bovins
(millions de têtes)
1,796 1,57
(2008)
Ovins
(millions de têtes)
0,131 0,173
(2008)
Porcins
(millions de têtes)
12,732 13,534
(2008)
Production halieutique
(millions de tonnes)
1,474 0,95
(2008)
ENERGIES Up Page 1990 1995 2000 2005 2010 2015 2020
Production totale d'énergie
(millions de tonnes équivalent pétrole)
28,586 31,300
(2008)
Consommation totale d'énergie
(millions de tonnes équivalent pétrole)
3,527 3,472
(2008)
Consommation d'énergie par habitant
(tonnes équivalent pétrole)
39,283 36,243
(2008)
Production d'électricité
(milliards de kWh)
_ dont énergie biomasse (résidus forestiers & déchets agricoles) (MWh) 13,8%
4,2 TWh
(2012)
_ dont énergie éolienne (vent, courant aérien) (MWh) 33,6%
10,3 TWh
(2012)
_ dont énergie de déchets non renouvelables (industriels & municipaux) (MWh) 2,4%
728 GWh
(2012)
_ dont énergie fossile (combustible naturel: charbon, pétrole, gaz naturel...) (MWh) 49,6%
(2012)
_ dont énergie géothermique (chaleur du sous-sol) (MWh)
_ dont énergie hydraulique (barrage, pompage-turbinage) (MWh) 0,08 0,06
(2008)
0,1%
17 GWh
(2012)
_ dont énergie marine (marée, vague, courant, hydrothermale) (MWh)
_ dont énergie nucléaire (fission ou fusion de l'atome d'uranium) (MWh)
_ dont énergie solaire (centrales photovoltaïques et centrales solaires thermiques) (MWh) 0,5%
152 GWh
(2012)
Consommation d'électricité par habitant
(milliers de kWh)
6,535 6,663
(2008)
5,455
(2012)
Consommation totale d'électricité
(milliards de kWh)
35,121 36,085
(2008)
MATIERES PREMIERES Up Page 1990 1995 2000 2005 2010 2015 2020
Argent
(tonnes)
Bauxite
(millions de tonnes)
Charbon
(million de tonnes)
Charbon & lignite
(million de tonnes)
Cuivre
(millions de tonnes)
Diamant
(milliers de carats)
Etain
(tonnes)
Fer
(millions de tonne)
Gaz naturel
(millions de mètres cube)
8,000 10,400
(2008)
Lignite
(millions de tonnes)
Nickel
(millions de tonnes)
Or
(tonnes)
Pétrole
(millions de tonnes)
17,900 16,700
(2008)
Phosphates
(millions de tonnes)
Plomb
(millions de tonnes)
Potasse
(millions de tonnes)
Uranium
(tonnes)
Zinc
(millions de tonnes)
Réserves de gaz
(milliards de mètres cube)
136 120
(2008)
Réserves de pétrole
(millions de tonnes)
181
(2006)
155
(2008)
POPULATION Up Page 1990 1995 2000 2005 2010 2015 2020
Copenhague
(1re ville la plus peuplée)
1 337 114 1 075 851 1 567 570
(2009)
Arhus
(2ème ville la plus peuplée)
200 188 217 260 240 907
(2009)
Odense
(3ème ville la plus peuplée)
138 986 145 062 158 678
(2009)
Aaalborg
(4ème ville la plus peuplée)
113 599 119 617 123 259
(2009)
Esbjerg
(5ème ville la plus peuplée)
71 962 73 341 72 205
(2009)
Randers
(6ème ville la plus peuplée)
55 220 55 761 55 780
(2009)
Kolding
(7ème ville la plus peuplée)
44 688 53 447 55 363
(2009)
Vejle
(8ème ville la plus peuplée)
45 545 47 930 51 177
(2009)
Horsens
(9ème ville la plus peuplée)
47 181 48 730 50 074
(2009)
Herning
(10ème ville la plus peuplée)
28 590 29 216 45 470
(2009)
Roskilde
(11ème ville la plus peuplée)
39 924 43 100 44 285
(2009)
Greve
(12ème ville la plus peuplée)
45 346 41 376 41 559
(2009)
Nætved
(13ème ville la plus peuplée)
38 429 39 408 40 660
(2009)
Silkeborg
(14ème ville la plus peuplée)
34 494 37 088 38 760
(2009)
Fredericia
(15ème ville la plus peuplée)
27 966 36 573 36 946
(2009)
Horsholm
(16ème ville la plus peuplée)
35 261 36 670
(2009)
Helsingor
(17ème ville la plus peuplée)
43 307 34 494 35 048
(2009)
Koge
(18ème ville la plus peuplée)
31 237 32 996 33 885
(2009)
Viborg
(19ème ville la plus peuplée)
29 455 32 258 33 843
(2009)
Holstebro
(20ème ville la plus peuplée)
29 530 31 200 32 072
(2009)