Constante cosmologique
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Modèle d'Einstein
Le premier modèle d'Univers proposé par Einstein est une solution de ses équations où le cosmos est clos et statique. Dans ce modèle, l'Univers est une "hypersphère" (une sphère dans un espace à quatre dimensions) de rayon constant. De même qu'une créature plate vivant "dans" la surface (à deux dimensions) d'une sphère (à trois dimensions) verrait son Univers comme un espace courbe, fini, mais sans frontières, nous vivrions dans un espace à trois dimensions qui serait la "surface" d'une hypersphère.

Comprendre simplement  Up Page
Eviter l'effondrement
Pour que le rayon de cet Univers reste constant, c'est-à-dire pour empêcher que l'attraction de la matière pour elle-même n'entraîne son effondrement, Einstein a postulé l'existence d'une "force répulsive" qui contrecarrait les effets de la gravitation et maintiendrait l'Univers en équilibre. Dans les équations de la relativité générale, cette force est présente sous la forme d'une constante, la "constante cosmologique" notée L

Domaines de présence  Up Page
Principe de Mach
Einstein publie en 1917 le premier modèle cosmologique en accord avec la toute nouvelle théorie de la relativité générale. Dans le souci de construire un modèle conforme au "Principe de Mach" (selon le physicien autrichien Ernst Mach, le mouvement quel qu'il soit, inertiel ou accéléré, est relatif), Einstein désire que l'espace soit d'extension finie, bien que sans frontières; ce que permet alors la géométrie non euclidienne sur laquelle se fonde la relativité générale.
A cette période, comme la plupart des physiciens et astronomes, Einstein ne connaît pas l'expansion cosmique et pense que l'Univers est statique. Ces deux exigences le conduisent à introduire dans ses équations un terme additionnel, noté L, et nommé constante cosmologique. D'après sa nouvelle équation, la géométrie de l'espace-temps est déterminée par son contenu matériel et par L.
Georges Lemaître, en novembre 1949, devant les équations de la relativité générale qui relient la géométrie de l'espace-temps à son contenu en matière et en énergie. Le facteur L signifie que le vide lui-même est doté d'une certaine densité d'énergie capable d'accélérer l'expansion de l'Univers. Lemaître défendit cette "constante cosmologique" contre Einstein qui l'avait trop vite abandonnée.

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
La constante cosmologique résolue par lECM
La Relativité générale est remise en question par la théorie Exact Classical Mechanics (ECM) [Mécanique Classique Exacte] qui propose comme alternative le concept d’I-ther compatible avec l’électrodynamique quantique.

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Nexus mars-avril 2008 n55
Pour la Science octobre / décembre 2004 L'histoire de l'Univers n45
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir