Conquête lunaire
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Origine, raisons, hasard
1 500 av. J.-C.
Les Chinois observent et consignent les éclipses de Soleil et de Lune.
 
750 av. J.-C.
Les Babyloniens commencent à consigner sur des tablettes les éclipses de Soleil et de Lune qu'ils observent. Ils en déduisent le saros, un cycle de 223 lunaisons au bout duquel les éclipses se reproduisent à l'identique. Ils calculent également la durée exacte du mois lunaire.
 
Ve siècle av. J.-C.
Anaxagore affirme que la lumière de la Lune n'est pas la sienne propre, mais qu'elle vient du Soleil.
 
IVe siècle av. J.-C.
Eudoxe de Cnide explique les mouvements de la Lune à l'aide de la théorie des épicycles, qui utilise des sphères concentriques représentant des orbites circulaires.
Aristote pense que les taches sur la Lune sont des reflets des océans et des continents terrestres.
 
IIIe siècle av. J.-C.
Aristarque de Samos estime la distance Terre-Lune à 60 rayons terrestres, et le diamètre lunaire au tiers de celui de notre planète.
 
IIe siècle av. J.-C.
Hipparque théorise les irrégularités du mouvement lunaire.
 
100 ap. J.-C.
Plutarque suggère que les ombres sur la Lune sont des gouffres, que les rayons du Soleil n'atteignent pas.
 
IIe siècle ap. J.-C.
Dans l'Almageste, Claude Ptolémée introduit une anomalie appelée évection: à cause de l'attraction solaire, l'axe de la trajectoire oscille autour d'un point qui n'est pas le centre de symétrie et qui entraîne une perturbation dans le mouvement de la Lune.
 
1 603
William Gilbert dessine la première carte de la Lune à partir d'obserbations à l'œil nu.
 
1 609
Thomas Harriot dresse une carte du satellite à partir d'observations au télescope. La même année, Galilée commence à observer le cielà l'aide de sa lunette. Il voit des montagnes sur la Lune, alors qu'on la croyait jusqu'ici parfaitement sphérique, et estime leur hauteur à plusieurs milliers de mètres. Il en conclut que l'astre est de même nature que la Terre.
 
1 610
En 1610, Galilée (1564-1642) publie dans le Messager céleste ses premières découvertes faites grâce à sa lunette. Il y bouleverse les conceptions héritées de l'Antiquité, en particulier d'Aristote. Il affirme que la Lune est couverte de montagnes, de vallées et de cratères, elle que l'on croyait parfaitement lisse et sphérique. Il apporte comme preuves cinq dessins de la Lune montrant les iirégularités de la limite jour-nuit, le terminateur, à la surface du satellite.
 
1 637
Jeremiah Horrocks, William Crabtree et William Gascoigne montrent que le mouvement de la Lune obéit aux lois de Kepler.
 
1 647
L'Allemand Johannes Hevelius publie le premier atlas luanire.
 
1 679
Jean-Dominique Cassini présente à l'Académie des sciences une gravure sur cuivre très détaillée de 53 cm de diamètre, représentant la géographie de la Lune.
 
1 687
L'Anglais Isaac Newton énonce la loi de la gravitation universelle.
 
1 693
Edmund Halley conclut au ralentissement de la rotation terrestre, après avoir étudié l'évolution du mouvement de la Lune.
 
1 702
Isaac Newton publie sa Théorie du mouvement de la Lune.
 
1 750
Tobias Mayer donne une explication géométrique des librations de la Lune.
 
1 821
La Lune possède une atmosphère et une végétation. Elle est peuplée d'animaux et d'êtres civilisés: les Sélénites. En 1821, le Bavarois Gruithuisen n'en doute pas le moins du monde. Ses observations de la surface lunaire à l'aide de puissants téléescopes prouvent que la Lune est habitée. Les lignes droites et courbes qu'il voit sur les mers de basalte sont des routes et des canaux reliant des villes.
 
1 837
Dans Der Mond (La Lune), Wilhelm Beer et Johann Mädler concluent qu'il n'y pas ni eau, ni atmosphère, ni changement sur le satellite de la Terre.
 
1 840
John Draper réussit la première photographie de la Lune.
 
3 février 1966
La sonde soviétique Luna 9 se pose sur le Lune et transmet les premières images du sol.
 
24 décembre 1 968
Frank Borman, James Lovell et William Anders font le tour de la Lune à bord d'Apollo 8.
 
21 juillet 1 969
Au cours de la mission Apollo 11, Neil Armstrong et Buzz Aldrin réalisent le premier atterrissage humain sur la Lune: "C'est un petit pas pour l'homme, mais un grand pas pour l'humanité."

Comprendre simplement  Up Page
Vulgarisation, de 7 à 77 ans

Domaines de présence  Up Page
Monde présent

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Monde futur

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Ciel & espace mars 2007 n442
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir