Confabulateur
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Quand la mémoire déborde
Trop de souvenirs peuvent-ils rendrent malade "Je dois aller allaiter mon bébé", s'inquiète brusquement une patiente, récemment opérée d'une hémorragie cérébrale. Admirable. Sauf que le "petit", âgé de 35 ans, mange seul depuis longtemps. Un dentiste à la retraite s'imagine, en voyant l'infirmière, qu'il est dans son cabinet. Il s'attend à découvrir sa salle d'attente derrière la porte d'une chambre d'hôpital.
Tous deux sont des confabulateurs spontanés. Ni menteurs ni délirants. Simplement malades de trop de souvenirs. "Les confabulateurs ne réussissent pas à supprimer les 'traces de mémoire' inappropriées à la situation présente", commente leur neurologue, le Pr Armin Schnider, de l'hôpital cantonal universitaire de Genève. Il vient de mettre en évidence un mécanisme inconnu, "le maintien inadéquat de la force des souvenirs", chez ces patients, njusqu'alors traités comme des amnésiques. "Au contraire, les confabulateurs ont trop de mémoire active."

Comprendre simplement  Up Page
Rôle des émotions
Chez tout un chacun, le cerveau capte les informations nécessaires pour appréhender le présent et agir de façon pertinente. Seulement, une fois inutiles, ces informations s'évanouissent. Chez un amnésique, elles disparaissent même trop vite. Chez un confabulateur en revanche, elles persistent, s'incrustent, jusqu'à dominer la pensée. "Les informations passées parasitent les informations présentes et le patient se trouve dans un état de confusion temporelle", résume Armin Schnider, qui pointe les lésions dont souffrent ces patient au niveau du système limbique antérieur en avant de l'hippocampe. C'est cette région du cerveau - connue jusqu'à présent pour son rôle dans les émotions - qui nous permettrait d'agir dans l'ici et le maintenant. De distinguer hier d'aujourd'hui.
 
"La mémoire, ce n'est pas seulement le stockage d'informations, c'est aussi le tri", insiste le chercheur suisse Armin Schnider. L'oubli banal, psychologique, est selon lui probablement salutaire. "Il est inutile, ni même souhaitable, de tout mémoriser", accorde Bruno Dubois, spécialiste des amnésies à l'hôpital de la Salpêtrière (Paris). "L'oubli peut en effet être considéré comme une soupape de sécurité évitant de surcharger un système de stockage aux possibilités sans doute limitées".

Domaines de présence  Up Page
Monde présent

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Monde futur

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Science & Avenir octobre 2000 n644
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir