Condensation - vaporisation
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Origine, raisons, hasard

Comprendre simplement  Up Page
Les condenseurs amis de la rosée
La rosée est le passage de l'eau, contenue à l'état gazeux dans l'air, à l'état liquide. Cette condensation apparaît lorsque la température de l'air descend sous la température dite de orsée, où la vapeur est saturée en eau à 100%. Cette température varie peu au cours de la journée en conditions météorologiques stables. Un bon condenseur est donc une surface qui se refroidit vite la nuit et s'échauffe peu le jour. Après le couchr du soleil, la température de la surface diminue comme celle de l'air et atteint le point de rosée, l'eau condense. A l'aube, la formation de rosée cesse avec la remontée de la température. En théorie, on peur récupérer environ un demi-litre à un litre par mètre carré. La surface d'un condenseur doit absorber le moins possible la chaleur. En outre, elle se refroidit en émettant des rayonnements infrarouges. "Cette énergie radiative n'est pas négligeable. Elle est du même ordre de grandeur que l'énergie solaire", précise Daniel Beysens chercheur du CEA. Mais attention: si le ciel est couvert, le rayonnement ne peut s'échapper. La rosée n'aime pas les nuages. Elle n'aime pas non plus les vents forts, qui contribuent à réchauffer le matériau.
 
Hydrologie
L'Ukrainienne Iryna Melnytchouk Mylymuk et Daniel Beysens, de l'ESPCI (Ecole supérieure de physique et de chimie industrielles) de Paris, sont à l'origine du projet sur la récupération de la rosée. Ils sont à la tête d'une quarantaine de scientifiques dans le monde entier, qui œuvrent pour la domestication de la condensation de l'humidité de l'air.
Le plus ambitieux projet est celui de Girja Sharan, un ingénieur agronome indien qui termine la première phase d'une véritable usine à rosée dans l'Etat du Gujarat, sur la côte ouest du pays. Grâce à 15 000 mètres carrés de surface de condensation en toiture de plastique étendus sur un ancien site minier, il espère embouteiller de 1 000 à 8 000 litres d'eau chaque nuit. Il a déjà obtenu d'excellents résultats sur des surfaces plus petites dans cette région aride. Installés sur des toits, le système a permis de récupérer environ 700 litres en un mois, avec des pointes à 70 litres par nuit ! Et cela pendant environ huit mois de l'année.
"Avec un coût de 1,5 euro le mètre carré, l'installation fournit environ 15 à 20 litres par nuit et par maison. Ce volume ne peut pas satisfaire tous les besoins, mais c'est un appoint de sécurité", explique Girja Sharan, dont le projet a reçu un prix de la Banque mondiale en 2004.
"Même dans les régions humides comme le nord de l'Europe, le système est intéressant, souligne Daniel Beysens. Aux Pays-Bas, nous estimons, par exemple, que la rosée pourrait représenter 10 à 20 % des précipitations". Il vient d'ailleurs de convaincre qu'elle soit prise en compte dans un projet pour la ville d'Hem, dans la banlieue de Lille. Avec ses associés, Nicolas Tixier, architecte et chercheur au Centre de recherche sur l'espace sonore et l'environnement urbain à Grenoble, doit y rénover des "espaces de vie complémentaires" (parking, abris de jardins, annexes ...) en prévoyant notamment de récupérer l'eau de pluie.

Domaines de présence  Up Page
Monde présent

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Monde futur

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Science & Avenir mai 2006 n711
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir