Cellules souches du cerveau au Japon
Transplantations autologues et allogénétiques
Maladie de Parkinson
Autogreffe sur des primates non-humain
L'allogreffe
Les références
Succès de l'autogreffe
by Pepe ©
 
Accueil Arborescence Page précédente


La petite histoire Up Page
Transplantations autologues et allogénétiques
Des chercheurs de l'Université de Kyoto dirigé par la professeure Asuka Morizane ont établi une comparaison directe des réponses immunitaires à une greffe dans le cerveau dans des conditions autologues et allogéniques (avec des cellules dérivées de cellules d'un autre animal/patient).

Comprendre simplement Up Page
Maladie de Parkinson
Des cellules neuronales dopaminergiques différentiées à partir de cellules souches pluripotentes peuvent être injectées dans le cerveau d'un malade pour espérer une amélioration de la maladie. Cependant, bien que plusieurs études se soient intéressées aux réponses immunitaires chez les souris, il n'existe aucune comparaison directe entre les transplantations autologues et allogénétiques (avec des cellules dérivées de cellules d'un autre animal/patient) dans le cerveau des humains ou des primates non-humains.

Domaines de présence Up Page
Autogreffe sur des primates non-humain
L'équipe de chercheurs s'est intéressée à ce problème en effectuant des transplantations autologues et allogénétiques de neurones dérivés à partir de cellules iPS dans le cerveau de primates non-humains.
Ils ont observé que l'autogreffe ne provoque qu'une réponse immunitaire minimale dans le cerveau.

Son interprétation dans l'avenir Up Page
L'allogreffe
L'allogreffe cause une réponse immunitaire acquise impliquant l'activation des microgliocytes - défenses immunitaires du système nerveux - et la pénétration de leucocytes dans le cerveau. Il reste une part des neurones dopaminergiques de allogreffe qui n'est pas détruite pas la réaction immunitaire.

Les références Up Page
Réseau Pepe
BE Japon n°665 - 11 octobre 2013 - article 74115.htm

Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.

Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore Up Page
Succès de l'autogreffe
Davantage de neurones dopaminergiques survivent à l'autogreffe, car celle-ci ne provoque qu'une faible réponse immunitaire. Les résultats de l'étude suggèrent que la transplantation autologue de cellules neuronales dérivées à partir de cellules iPS offre un avantage considérable par rapport à une allogreffe lorsqu'il s'agit de minimiser la réponse immunitaire dans le cerveau.