Ceinture Kuiper
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Ou anneau de Kuiper
Identifiée en 1992, la ceinture de Kuiper est une région du système solaire qui s'étend au-delà de l'orbite des planètes géantes, à une distance située entre 40 et 50 unités astronomiques du Soleil. On sait aujourd'hui qu'elle contient au moins 700 corps glacés de quelques centaines de mètres de diamètre, et, probablement, des milliards d'objets plus petits, dont la masse totale représente environ un dixième de celle de la Terre. Les deux plus gros sont Quaoar (1250 km de diamètre), découvert en 2002, et ... Pluton découvert bien avant tous les autres, en 1930, à cause de son importante taille (2300 km).
 
Ceinture de Edgeworth-Kuiper
La Ceinture de Kuiper est une population de petits corps glacés, de taille similaire à celle des astéroïdes, occupant une région en forme d'anneau dans le plan du Système solaire et s'étendant de l'orbite de Neptune (30 UA du Soleil) jusqu'à environ 100 ou 150 UA. On croit que cette population, dont les membres sont connus sous les noms divers d'"objets de la Ceinture de Kuiper", "objets transneptuniens" ou "naines de glace", est la source des comètes à courte période. Le nom de Gerard Kuiper, un scientifique américano-hollandais spécialiste des planètes, a été donné à la ceinture parce qu'il avait prédit son existence en 1951 à partir d'un travail théorique sur les origines du système planétaire. Cependant, un théoricien et écrivain irlandais, Kenneth E. Edgeworth, avait publié des arguments similaires en 1943 et 1949. La reconnaissance de sa contribution fait aussi appeler quelquefois la Ceinture "de Edgeworth-Kuiper".
La première preuve par l'observation de l'existence de la Ceinture de Kuiper fut la découverte en 1992, de l'objet faible connu sous le nom de QB1, voyageant en orbite quasi circulaire à environ 50 UA du Soleil. Environ 50 autres objets ont été trouvés sur des orbites similaires dans les années suivantes. Il a été suggéré que Pluton était le plus grand membre de la ceinture de Kuiper.

Comprendre simplement  Up Page
Ceinture de Kuiper plus mince que prévue
Cette bande de corps glacés, au-delà de l'orbite de Neptune, aurait dû être cent fois plus massique qu'elle ne l'est. Pour que des corps comme Pluton soient parvenus à se former aussi loin du Soleil, par agglomérations successives d'objets plus petits, la ceinture aurait dû contenir une masse totale au moins dix fois plus grande que celle de la Terre.
 
Selon des astrophysiciens taiwanais, la Ceinture de Kuiper gravitant aux confins du système solaire, serait moins dense que certaines théories ne le prévoyaient. C'est ce qu'il résulte de deux années d'observations des morceaux de roche et de glace évoluant au-delà de la planète Neptune, dans la région de la Ceinture de Kuiper, dans le cadre du projet taiwano-américain d'observation par occultations TAOS.
L'objectif de ce projet visait à identifier les objets de la Ceinture de Kuiper (KBO) _ dont le diamètre est compris entre 3 et 28 kilomètres _ grâce à l'ombre qu'ils provoquent en passant devant des étoiles. Cependant, après plus de 200 heures d'observations menées à partir des télescopes de la montagne de jade (Yushan), aucune occultation n'a pu être observée.
Cette découverte donne de précieuses informations quant à l'histoire de la formation et de la dynamique des planètes. Le fait qu'aucune occultation n'ait pu être décelée laisse supposer que les objets de cette taille se sont agglomérés pour former des corps plus gros déjà connus, ou au contraire se sont désagrégés en de plus petits morceaux. Les objets gravitant dans la Ceinture de Kuiper pourraient être ainsi 10 à 100 fois moins nombreux que supposés.
L'étude est le résultat d'une coopération entre l'Academia Sinica, l'Université nationale centrale (NCU) et plusieurs observatoires américains et a été publiée en ligne dans la revue "Astrophysical Journal Letters".

Domaines de présence  Up Page
Monde présent
Harold Levison, du Southwest Research Institute de Boulder (Etats-Unis) et Alessandro Morbidelli, de l'Observatoire de la Côte d'Azur, viennent enfin de trouver une explication qu'ils ont validée par des simulations informatiques: Pluton et ses confrères glacés se sont probablement formés beaucoup plus près du Soleil, à peu à l'endroit où se trouve Neptune aujourd'hui, c'est-à-dire à 30 unités astronomiques.

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Ballet gravitationnel
A chaque fois que des corps glacés s'approchaient de Neptune, ils étaient soit tirés vers l'intérieur du système solaire, soit poussés au-delà du bord, soit complètement éjectés au loin. Et ce "ballet gravitationnel" a entraîné la planète, à son tour, à s'éloigner du Soleil, suivie par Uranus. Jusqu'à ce qu'elle ait complètement "nettoyé" le disque de tous ces petits corps. Elle s'est alors arrêté dans la position où elle est encore aujourd'hui, au bord du disque. Quant à Pluton et aux autres corps glacés, rescapés de ce grand coup de balai planétaire, ils se sont arrêtés à leur position actuelle (40 à 50 u.a.), une position relativement stable par rapport à celle de Neptune.
 
"Nous n'avons pensé à ce scénario que très récemment", avoue Alessandro Morbidelli. " Car nous avions d'autres hypothèses pour expliquer la perte de masse de la ceinture de Kuiper. Notamment celle d'un planétoïde aussi gros que Mars, qui aurait traversé la ceinture et l'aurait vidée".
Mais une découverte récente a fait changer l'avis des astronomes: l'existence, dans la ceinture, de binaires, c'est-à-dire de couples de corps tournant l' un autour de l'autre à très grande distance.

Les références  Up Page
Réseau Pepe
BE Taiwan 16 octobre 2008 n18
Science & Vie février 2004 n1037
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Migration inexpliquée
"Il semble qu'il y ait eu un grand bombardement d'astéroïdes 600 millions d'années après la naissance du système solaire, dont la Lune porte encore les traces. Mais l'origine de ce bombardement reste un grand mystère. Si la migration de Neptune a justement commencé à ce moment-là, tout s'expliquerait", s'interroge Alessandro Morbidelli.
Reste tout de même un problème de taille: pourquoi Neptune serait-elle restée tranquillement pendant 600 millions d'années, avant de se mettre subitement à faire le ménage?