Carassin
Population
Description
Activités
Présence
Particularités
Tendance
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

Population  Up Page
Qui est-elle, famille, genre

Description  Up Page
Comment elle est, physiologie, phylogénie
Survivre deux mois sans oxygène
Le carassin commun, un cyprinidé du nord-est de l'Europe, a quelque chose d'unique. Ce cousin du poisson rouge survit chaque hiver à plus de deux mois de conditions anoxiques, c'est-à-dire totalement privé d'oxygène, lorsque la photosynthèse des plantes chute et que la glace recouvre les eaux des étangs où il vit. Son secret ? Göran Nilsson, chercheur à l'université d'Oslo, a découvert que, contrairement à celles des autres poissons, les lamelles des branchies de Carassius Carassius ne sont pas "libres", mais recouvertes d'un amas de cellules, qui protège vraisemblablement l'animal des agents pathogènes et toxiques. Cet amas gêne la prise d'oxygène, mais le scientifique affirme que cela est compensé par le fait que l'hémoglobine de Carassius a une très forte capacité de liaison avec oxygène.
L'hiver, lorsque l'oxygène se raréfie, l'hypoxie induit une apoptose (mort programmée des cellules) de l'amas cellulaire, libérant les lamelles, qui vont pouvoir utiliser l'oxygène de l'étang jusqu'à la dernière molécule. Et en totale absence d'O2 (anoxie), le poisson a encore des cartes à jouer: son organisme utilise la fermentation alcoolique (les sucres se transforment en éthanol soluble dans l'eau, évitant ainsi toute accumulation) et produit des tranquillisants pour diminuer son activité cérébrale gourmande en énergie.
 

 

Contrairement à celles des autres poissons, les lamelles des branchies de ce cyprinidé sont recouvertes d'amas cellulaires (à gauche). Lorsque l'oxygène se raréfie, ces cellules meurent pour augmenter la surface d'échange des branchies.

Activités  Up Page
Ce qu'elle fait, démarches

Présence  Up Page
Où la voit-on, environnement

Les références  Up Page
Réseau Pepe
BE Canada
Science & Avenir juin 2006 n712
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Particularités  Up Page
Ce qui la distingue des autres
Les chercheurs du laboratoire de zoologie de l'Université de Colombie Britannique ont découvert le secret d'un poisson capable de vivre sans respirer. Les scientifiques comme les pêcheurs à la ligne savent depuis longtemps que le carassin, qui vit notamment dans les étangs gelés de Scandinavie, possède un système respiratoire particulier: il peut en effet vivre jusqu'à quatre mois prive d'oxygène.
Après l'avoir observé pendant 3 semaines en Norvège, Jonathan Stecyk décrit, dans le numéro d'octobre 2004 de la revue Science, comment le poisson est capable de conserver une activité cardiaque normale sans oxygène. Il est le premier scientifique à rapporter une telle découverte chez un vertébré: la plupart meurent en effet en moins d'une minute alors que d'autres suppriment toute activité cardiaque. Il pense que le carassin peut conserver un rythme cardiaque normal sans apport d'oxygène en transformant l'acide lactique, fabriqué par l'organisme en de telles circonstances, en éthanol, beaucoup moins nocif. Les battements cardiaques réguliers peuvent ainsi permettre à l'éthanol de circuler jusqu'aux branchies, d'où il peut être excrête dans le milieu ambiant.
Une telle découverte pourrait avoir des applications en médecine. Dans le cas des transplantations cardiaques par exemple, on ne dispose que de quelques heures pour transplanter le coeur du donneur au receveur. Si cette durée pouvait être allongée, davantage de patients pourraient bénéficier de greffes.

Tendance  Up Page
Pourquoi elle le fait