Cellules sur une puce en silicium
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Puce naturelle
Des biopuces sont des supports de silicium - les mêmes dont sont truffés nos téléphones portables - sur lesquels est posé un brin d'ADN, le code de la vie. Une puce, pas plus grosse qu'un demi-sucre, mais promise aux applications les plus folles, de la médecine à l'agriculture, en passant par la cosmétique.

Comprendre simplement  Up Page
Empreinte génétique
L'idée, à vrai dire, n'est pas vraiment nouvelle. Les biopuces, c'est le mariage, consenti sur le tard, de deux découvertes vieilles de plus de cinquante ans. Les travaux de James Watson et Francis Crick - Prix Nobel de physique 1962 - datent en effet de 1953. Cette année-là, les deux chercheurs découvrent que l'ADN, cette molécule qui détermine le patrimoine génétique, est constitué de deux branches qui forment une échelle enroulée sur elle-même, chaque branche étant liée symétriquement à l'autre. A l'époque, la puce électronique, utilisée pour les postes de radio à transistors, vient tout juste de souffler sa première bougie. Il ne reste plus alors qu'à marier les deux découvertes. C'est Stephen Fodor, le biologiste star de Princeton, qui y réussira. Son idée est très simple: puisque chaque brin d'ADN est composé d'une suite de codes reliée au brin jumeau dans une exacte symétrie, il suffit de placer un seul de ces brins sur une puce: quand il reconnaîtra son jumeau, il provoquera l'émission d'un message fluorescent, capté ensuite par l'ordinateur. C'est là toute la magie de ce concentré de technologies: transformer une réaction biologique en signal électronique.

Domaines de présence  Up Page
Traçabilité des maladies, objets et aliments
Grâce à de tels outils, peut établir des diagnostics sans faille et en un temps record. Le département de biologie moléculaire à l'université Duke (Caroline du Nord) en est convaincu.
Pièges à maladie, les biopuces peuvent aussi semer la terreur dans le domaine de la malbouffe, car les gènes présents dans les aliments sont aujourd'hui connus. Affymetrix, basée en Californie, la première entreprise à avoir cru dans les biopuces, s'y emploie déjà. "Notre biochip sert à contrôler la composition des aliments. En fait, à vérifier que des raviolis au bœuf ne contiennent que du bœuf, et des bâtonnets de colin, uniquement du colin", explique un cadre d'Affymetrix.
Autre application des biopuces: la traçabilité des objets. Tout objet possède son propre code génétique. En intégrant cette empreinte sur une puce, il n'y aurait plus, à chaque saisie douanière d'objets suspects, qu'à comparer les codes génétiques.

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Monde futur

Les références  Up Page
Réseau Pepe
@rt Flash
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir