Basilique de Vézelay
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Pays celtique
Au cœur de la Bourgogne, en plein pays celtique et druidique, Vézelay apparaît comme l’un des plus prestigieux sites susceptibles de révéler cette connaissance, en enseignant les grandes lois de la vie du cosmos à travers une science éternelle, l’alchimie.

Comprendre simplement  Up Page
Route de Saint-Jacques de Compostelle
Vézelay est une étape importante sur l’une des routes qui mènent à Saint Jacques de Compostelle. Elle fut même l’un des quatre points de ralliement et de départ.

Domaines de présence  Up Page
Cave aux fées
A proximité du site de Vézelay, à Druyes, nous trouvons une grotte profonde, actuellement obstruée, qui était appelée « la cave aux fées » et dont l’origine et l’utilisation remontent à une époque fort ancienne. A Saint Père, nous découvrons le site des fontaines salées dominées par trois éperons de granit.

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Marie Madeleine
Au XI ème siècle, s’établit à Vézelay un culte extraordinaire dédié à Marie Madeleine qui plaça très vite Vézelay au rang des hauts lieux de la chrétienté. Saint Bernard y prêcha la croisade. Philippe Auguste et Richard Coeur de Lion y réunirent leurs armées en partance pour Jérusalem. Saint Louis, trois années avant de mourir croisé, y vint pour la dernière fois honorer Sainte Madeleine. Rendez-vous des saints, des rois, des héros, mais aussi de la multitude des humbles, Vézelay connut son épanouissement avec celui de l’ordre du temple.
Marie Madeleine, la pécheresse repentie, est le premier témoin de la résurrection du Christ. Celle qui a beaucoup aimé et à qui il fut beaucoup pardonné, a été blanchie de ses péchés. Elle plut tant au Christ que, la première, elle obtint de le voir revenir des enfers et put annoncer au monde la splendeur de la résurrection.

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Source
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Eglise de la Madeleine
Au seuil de la Madeleine, la surprise est prodigieuse: au-delà des vantaux du second portail, dans la pénombre du narthex, le Christ clame « Je suis la porte ». Puis s’ouvre un chemin de lumière jusqu’à l’éblouissement du choeur ruisselant de clarté.
Le Christ, assis au centre du portail central, dans un grand nimbe en amande, les bras largement ouverts, occupe la place du trône. Seigneur et maître des trois mondes, son immanente présence rayonne sur la voûte céleste. Demi cercles et spirales sur sa tunique nous attestent l’authenticité de la tradition vézelienne et nous rappellent que c’est par révolutions cycliques que notre pierre, comme nous-mêmes, évolueront vers toujours plus de pureté.
Le corps du Christ est cerclé par une auréole ovoïde, une amande mystique. Ce symbole nous indique que l’amande, comme la graine ou la semence, se trouve toujours cachée dans l’obscurité totale et nous révèle un haut point de la science.
Mais l’ensemble de l’oeuvre est si clairement exposé en ce livre de pierre qu’il est digne de figurer parmi les plus beaux monuments dédiés à la sainte science. Et afin qu’il n’y ait aucune ambiguïté, le Christ est situé au-dessus de la pierre carrée, la pierre cubique, celle qui demande, pour être régulièrement taillée, trois répétitions successives d’une même série de sept opérations.