Aurores polaires sur Terre
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Aurores borées ou aurores australes
Appelée aussi aurore boréale dans l'hémisphère Nord ou aurore australe dans l'hémipshère Sud, c'est l'intermédiaire entre l'atmosphère de la Terre et le vent solaire. Ce dernier, constitué principalement d'électrons et de protons, est projeté dans l'espace lors d'éruptions solaires. Lorsque ce "nuage" de particules électriquement chargées (principalement électrons et protons) arrive à proximité de la Terre, donc du côté jour, il entre en contact avec son champ magnétique, la magnétosphère. Ces particules s'enroulent autour des lignes du champ magnétique, les suivent et arrivent dans les cornets polaires magnétiques, là où la magnétosphère se referme en "entonnoir" sur les pôles. N'ayant pas assez d'énergie pour pénétrer l'atmosphère, les particules du vent solaire sont canalisées vers l'arrière, côté nuit, dans la queue magnétosphérique.
 

Comprendre simplement  Up Page
Rencontre entre vent solaire et champ magnétique terrestre
Mais suivant la pression du vent solaire (car les éruptions solaires n'engendrent pas toutes des vents solaires assez puissants), il peut se créer des recombinaisons de lignes magnétiques. Il y a des cassures et certaines lignes vont se séparer de celles de la queue magnétosphérique pour reformer de nouvelles boucles. Celles rejoignant la surface de la Terre autour des pôles magnétiques accélèrent les électrons dans l'atmosphère et les précipitent dans la "zone aurorale" qui suit quelque peu le cercle polaire. En heurtant atomes et molécules, les électrons les excitent, engendrant une émission de lumière, l'aurore polaire, exactement comme une décharge électrique dans un gaz. Sa couleur, généralement rouge ou verte, dépend de la nature des éléments rencontrés (azote, oxygène, hydrogène), fonction de l'altitude (entre 80 et 100km). Le phénomène peut durer plusieurs minutes à quelques heures, et sa fréquence est d'une fois par jour au maximum de l'activité solaire (tous les 10-11 ans) à deux ou trois fois par mois en période creuse.
 

Domaines de présence  Up Page
Aurore boréale polarisée
La lumière chatoyante des aurores polaires résulte de la collision d'électrons accélérés avec les molécules de l'atmosphère. On pensait le processus désordonné, mais Jean Lilensten, de l'Université de Grenoble, et ses collègues ont observé une aurore en partie polarisée, c'est-à-dire dont la lumière vibre dans une direction privilégiée. Cette polarisation serait provoquée par la pluie polaire, un flux d'électrons de faible énergie qui tombe sur les pôles de façon régulière.

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Monde futur

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Pour la Science juin 2008 n368 page 32.
Terre sauvage avril 2007 n226 pages 36-41 Spécial Pôles.
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir