Artéfacts nanotechnologiques (Oural, Russie)
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente
Agrandie 500 fois

La petite histoire  Up Page
Miniaturisation au temps du pléistocène
Echelle normale                            Grossi 100 fois                          Grossi 500 fois
       
Agrandie 100 fois Dans les années 1991-1993, les prospecteurs d'or, puis des expéditions scientifiques ( mandatées par l'institut central de recherche scientifique de géologie et de prospection de métaux précieux et non-ferreux de Moscou ), sur le petit fleuve Narada, du côté oriental des montagnes de l'Oural, ont trouvé des objets peu communs et la plupart du temps en forme de spirale. La taille de ces choses s'étend d'un maximum de 3 centimètres vers le bas à des tailles incroyablemnt petites de l'ordre de 0,003 millimètres! Jusqu'ici, ces objets façonnés inexplicables ont été trouvés par milliers à divers emplacements près des fleuves Narada, Kozhim, et Balbanyu, et également près de deux plus petites rivières appelées Vtvisty et Lapkhevozh, la plupart du temps à des profondeurs entre 3 et 12 mètres.
Les objets en forme de spirale se composent de divers métaux: les plus grands sont de cuivre, alors que les petits et les très petits sont en métaux rares, tungstène et molybdène. Le tungstène a un poids atomique élevé, et est également très dense, avec un point de fusion de 3410 degrés Celcius. Il est employé principalement pour le durcissement des aciers spéciaux, et sert aussi pour les filaments des ampoules. Le molybdène a également une forte densité, et un point de fusion respectable de 2650 degrés Celcius. Ce métal aussi est employé pour durcir des aciers et leur donner les propriétés résistantes à la corrosion, ceux-ci qui sont employés principalement pour les pièces soumises à de hautes contraintes, dans des armes et blindages de véhicule.

Comprendre simplement  Up Page
L'Institut de Moscou
Ces objets ont été étudiés par l'Académie des Sciences russe de Syktyvka, Moscou et St Petersbourg, ainsi que par un institut scientifique d'Helsinki en Finlande.
 
Tout à fait indépendamment de ces faits, ces objets sont évidemment le produit d'une technologie très avancée inexplicable; ils soutiennent des ressemblances remarquables avec des des éléments utilisés dans des dispositifs micro-miniatures dans nos technologies les plus avancées, celle des "nanomachines".
 
L'Institut de Moscou a publié un rapport d'expertise n° 18/485 du 29/11/96 qui conclut :
"Les données obtenues permettent d'envisager la possibilité d'une technologie d'origine extra-terrestre."

Domaines de présence  Up Page
Monde présent
Tous les tests effectués jusqu'ici donnent à ces objets un âge situé entre 20.000 et 318.000 ans, selon la profondeur et la situation de l'emplacement.

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Monde futur

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Marcogee
Spirales: artefact russes 4,6 Mo 4'06"
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
L'expédition gouvernementale

Les premières spirales ont été découvertes en 1991, quand une expédition gouvernentale a été envoyé dans les Monts Oural. Un jour, alors qu'ils nettoyaient la terre, ils ont remarqué d'étranges spirales métalliques.
 

Certaines ressemblaient à des cheveux avec des noyaux à l'intérieur, d'autres n'avaient pas de noyaux, ou n'étaient qu'un noyau. Certaines étaient plutôt grandes, environ trois centimètres de long, mais ils pensaient que ce n'était que des résidus de pollution technologique.
 
"Lors des expéditions suivantes qui ont eu lieu en 1991 et 1993, à des endroits différents, ils ont trouvé le même type de spirale. J'ai alors  décidé d'y faire ma propre expédition en 1995. Nous nous sommes rendus à l'endroit même où l'expédition gouvernementale cherchait de l'or, et nous avons visité ce lieu . Nous avons pris des échantillons de terre, les avons lavés et nous avons découvert des spirales. .Durant nos recherches, nous avons essayé d'envisager toutes les théories possibles.

On emporta les morceaux de spirales à l'institut géologie de Moscou pour que les scientifiques les analyse en détail. Tous les morceaux que nous avons trouvés, y compris ceux des années différentes, étaient enterrés à des profondeurs entre deux et douze mètres. Ceci peut nous donner une indication quant à l'âge approximatifs des spirales."
Uvarov Valery, ufologue.
 

"L'échantillon de terre que nous avons nettoyé, avait été extrait à une profondeur d'au moins six mètres, et nous avons fait très attention. Grâce à ces informations,  nous avons établi que les dépôts  de carrière d'où proviennent les spirales ont entre 80 000 et 100 000 ans.
Tous les experts s'accordent pour dire que les spirales n'étaient pas organiques, mais fabriquées. Ce qui soulève une question: 'Ces spirales proviennent-elles de notre civilisation ou d'une autre ?' Cette question reste ouverte. Parfois ont plonge dans une direction, parfois on va dans l'autre sens."

 

Valery Uvarov a volontier accepté de fournir des spirales pour les faire analyser en Angleterre.
 
"Les spirales étaient très jolies, des filaments entourés autour d'un noyau. Le filament était en tungstène métallique et le noyau en molybdène.  Pour nous, ils ressemblaient à des filaments d'ampoule électrique. Ils avaient la même structure que des filements d'ampoules électriques.

Il y avait beaucoup de débris métalliques avec les spirales,  nous avons trouvé de l'osmium et de l'iridium, d'ordinaire présent dans les plumes de stylos. Cela pourrait bien être de la ferraille qui a été jeté là ..."

 
La région des Monts Oural est connue pour être une zone d'industrie top secrète avec des usines cachées dans les vallées. Les ufologues russes savent très bien tout ceci. Mais ils croient toujours que les spirales trouvées à cet endroit sont antérieures à notre civilisation.