Apparition à Fatima (Portugal)
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
L'Ange de la Paix
Durant l'année précédant les fameuses apparitions de la Vierge à Fatima (Portugal), les trois jeunes voyants éprouvèrent des sensations parfaitement identiques en présence d'un être qui se présenta à eux comme étant "l'Ange de la Paix".

Comprendre simplement  Up Page
La prière
A la fin du printemps 1916, Lucie (9 ans) et ses deux cousins François (8 ans) et Jacinthe (6 ans) gardaient leur troupeau de moutons lorsqu'à l'heure de midi, ils furent surpris par une soudaine rafale de vent. Les enfants, étonnés, tournent alors leurs regards vers les oliviers au-dessus desquels "ils aperçoivent une grande lumière avec une sorte de silhouette humaine qui se dessine dans l'air et se dirige vers eux. Elle est toute blanche, plus blanche que la neige, et semble une statue de cristal traversée par les rayons du soleil." A mesure qu'elle s'approche, ils peuvent mieux en distinguer les traits qui sont ceux d'un adolescent de 14 ou 15 ans, d'une beauté surhumaine. Puis, après avoir récité une courte prière, l'étrange jeune homme disparut.
L'apparition se manifesta encore à deux reprises: une fois durant l'été, dans le jardin de Lucie, et la seconde en automne, alors que les trois pastoureaux récitaient en chœur le chapelet et la prière que leur avait apprise l'ange: "Ils avaient maintes fois répété cette formule lorsqu'ils se virent enveloppés d'une clarté extraordinaire ... Alors ils le levèrent et aperçurent l'ange à côté d'eux. Cette fois il tenait à la main un calice au-dessus duquel ils voyaient une hostie". Les enfants communièrent avec lui et restèrent agenouillés, même après la disparition de l'ange.

Domaines de présence  Up Page
Inhibitions sensorielles
"La pensée de la présence de Dieu les absorbait totalement et les privait même de l'usage des sens corporels. C'était une grande paix et un grand bonheur au fond de l'âme et, en même temps, un grand abattement physique."
 
Comme de nombreux voyants de par le monde, les trois enfants subirent l'emprise d'une force suffisamment considérable pour leur enlever toute volonté. François disait: "J'aime beaucoup voir l'Ange. Mais le pire est qu'ensuite nous ne sommes plus capables de rien. Je ne pouvais même plus marcher. Je ne sais ce que j'avais ..."
 
Lucie ajoute: "La force de la présence de Dieu était si intense qu'elle nous absorbait et nous anéantissait presque complètement. Elle paraissait nous priver de l'usage des sens corporels, et cela pendant un long espace de temps ..."
 
Jacinthe disait: "Je ne sais ce que j'éprouve ! Je ne peux pas parler, ni chanter, ni jouer, et je n'ai plus de force pour rien."
 
Les apparitions de la Vierge, par contre, produiront sur les voyants des effets plus agréables. "C'étaient la même paix et le même bonheur de l'âme concentrée en Dieu; mais, physiquement, c'était de la vivacité et de l'enthousiasme communicatif.",

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Monde futur
Pourtant, c'est en en 1915 qu'eut lieu la première apparition de l'ange. Accompagnée de trois autres fillettes, celles-ci furent témoin du phénomène: "Un jour, nous allâmes ensemble au Cabeço (ou tête en portugais). Je leur demandai de réciter le chapelet. A peine avions-nous commencé que, devant nos yeux, nous vîmes comme supendues en l'air au-dessus des arbres (qui couvraient la pente au-dessous d'elles) une figure comme si c'eût été une statue de neige que les rayons du soleil rendaient un peu transparente." L'apparition au caractère fantomatique se renouvella par trois fois devant les enfants avant de faire place, au cours des années suivantes, à des manifestations nettement plus matérielles.
Lucie ne décrira jamais l'ange qu'elle a rencontré selon l'imagerie classique, en l'affublant, par exemple, de grandes ailes ou d'une auréole. Elle se contentera seulement de remarquer que celui-ci était tout "en lumière".
La même sobriété transparaissait dans les propos de Jeanne d'Arc lorsqu'elle decrivait l'archange Saint Michel _ ou tout au moins l'être qui se faisait pour tel _ comme ayant simplement l'apparence d'un "gentil prudhomme".

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Grand Livre du Mystère Abonnements France Novembre 1997
Voyage au cœur de l'insolite Magali & Pascal Cazottes Ed. Trois Spirales
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir