Aliénigène à la Maison-Blanche
La petite histoire
Comprendre simplement
Domaines de présence
Son interprétation dans l'avenir
Les références
Mais encore
by Pepe ©
 
Accueil  Arborescence  Page précédente

La petite histoire  Up Page
Le Capitole en alerte
Washington DC, le 18 février 1975, 22 heures: une formation de lumières stationnaires à hautes altitude vient de placer le Capitole sous surveillance. Avant de repartir, les visiteurs tiendront en émoi toute la sécurité qui entoure le président Gerard Ford, et leur mission sera déterminante pour l'effort scientifique américain consacré à la conquête spatiale.
Par cette nuit hivernale, le ciel au-dessus de Washington est clair et la visibilité excellente. A 15 000 mètres d'altitude environ, apparaissent douze lumières non identifiées et stationnaires. Il ne s'agit pas d'objets célestes, de mirages ou de ballons, ni d'avions conventionnels, mais d'ovnis, selon le terme fondé en 1966 par la US Air Force.

Comprendre simplement  Up Page
Visiteur aux portes du Capitole
A 22h16, une des lumières s'éloigne des autres et, fonçant vers la droite, descend sur la ville; sa couleur passe du bleu au blanc. Dans un parc de Georgetown, le quartier nord-ouest du Capitole, la lumière atterrit et, en s'éteignant, révèle un objet solide en forme de soucoupe surmontée d'un dôme, de 9 m de diamètre, posée sur un trépied.
Sous l'engin s'ouvre une trappe d'où une échelle se déploie jusqu'au sol. En descendant un être d'apparence normale de type occidental, d'un mètre quatre-vingt environ, qui s'éloigne rapidement de l'appareil et disparaît aux yeux des témoins. A ce moment, des curieux qui ont vu atterrir l'engin dans leur quartier, se précipitent pour l'examiner de plus près. Mais arrivés à trois mètres, un champ de force invisible les empêchent d'approcher. L'escalier remonte, la trappe se referme et l'appareil demeure seul et inaccessible.
 
Vers 22h20, après que l'être ait quitté le vaisseau, un g"étranger" se présente devant le gardien de l'entrée de la Maison-Blanche, côté rue. Dans un anglais parfait, il demande à rencontrer le président Ford. Accès refusé.
Vers 22h21, un être vêtu d'une combinaison de vol marche dans le couloir qui mène au bureau ovale. Derrière lui, un homme des services secrets lui lance une sommation; l'autre continue. Un projectile provenant de l'arme d'un garde du président passe apparamment à travers le personnage sans provoquer la moindre blessure.

Domaines de présence  Up Page
Etranger dans la Maison-Blanche
L'instant après, l'étranger disparaît de la vue de son poursuivant en passant silencieusement à travers la porte verrouillée du bureau ovale. Il s'arrête devant le président Ford qui travaille, seul, à son bureau. Sidéré, ce dernier lève les yeux vers un homme grand, mince, aux cheveux noirs, vêtu de ce qui semble être une combinaison de vol de couleur argentée, blouson bien ajusté et pantalon enfilé dans des bottillons mi-mollet.
Il s'exprime alors calmement: "Président Ford, pardonnez-moi cette intrusion peu protocolaire, je dois absolument vous transmettre un message très important [NdT: En anglais il dit: in such an 'unearthly' way, ce jeu de mots étant en l'occurence aussi descriptif qu'approprié; il y a des extraterrestres qui ont de l'humour !]. Je suis un scientifique de la planète sœur de la Terre, Vénus, laquelle en dépit des postulats scientifiques terriens, est habitée par un peuple identique au vôtre. Ma mission concerne une connaissance particulière que d'autres peuples du système solaire ont décidé de confier aux Etats-Unis, choisis comme dépositaires pour la planète Terre".
 
En substance, le visiteur parle de l'avènement d'une nouvelle ère pour la Terre dans les domaines des sciences et de la médecine notamment, mais il ponctue ses propos d'un avertissement: "La Terre doit préalablement proscrire la guerre nucléaire". L'admonition (avertissement) de ce Vénusien procède d'une loi morale infrangible (qui ne peut être brisée) de l'univers, que les nations de la Terre ont transgressée en brisant l'atome pour détruire leurs semblables.

Son interprétation dans l'avenir  Up Page
Surveillés depuis au moins 45 000 ans
Une heure plus tard, la visiteur prend congé après avoir posé sur le bureau présidentiel un objet argenté mat de forme elliptique aux bords arrondis qu'il désigne comme étant un livre vénusien, don de sa planète à l'Amérique. Simultanément, à plusieurs kilomètres de là, l'être réintègre son véhicule qui décolle et rejoint les lumières stationnées en altitude, sur quoi la formation tout entière disparaît des écrans radars.
Cette rencontre entre un extraterrestre et un dirigeant de ce monde n'est qu'un cas sur des centaines répertoriés depuis la première explosion nucléaire en 1945. A eux seuls, les présidents américains en comptent une soixantaine.
Depuis au moins quarante-cinq millénaires et tout au long des civilisations pré-adamiques, la Terre est surveillée par des êtres venus d'autres planètes. Selon leur porte-paroles, ils ont observé l'avènement du chemin de fer, la découverte de l'électricité, de l'aéroplane, de l'automobile, de la fusée, de la fission de l'atome et, toute récemment, l'effrayant nombre d'essais nucléaires et l'acharnement incontrôlé des nations à fabriquer des bombes atomiques prêtes à l'emploi.

Les références  Up Page
Réseau Pepe
Nexus septembre / octobre 2007 n52
 
Pourquoi ce site
Je crois que, si les êtres humains que nous sommes ne parviennent pas toujours à évoluer comme ils le souhaiteraient _à s'épanouir professionnellement, sentimentalement et sexuellement (ce que j'appelle les trois pôles d'intérêts) c'est parce qu'il y a des barrages qui entravent leur désir d'accéder à un rêve inachevé. Je pars du principe que tout est possible, à condition de s'entourer de gens qui nous poussent à croire en nous.
 
Contribuer au Réseau Pepe
Ce site est avant tout une encyclopédie ouverte à l'imagination et au savoir, où chacun(e) d'entre vous peut participer.
Si vous avez envie de partager une passion, ou si vous sentez le besoin de vous exprimer sur un point précis, je vous invite à m'adresser un e-mail (adresse électronique accessible sur ma page d'accueil).

Mais encore  Up Page
Ce que vous avez toujours voulu savoir